La flotte française compte une unité de moins


Au second semestre 2017, la flotte française a perdu une unité par rapport aux six premiers mois de l'année. Elle comptait au 1er janvier 165 navires pour une capacité d'emport de 6,8 millions de tonnes de port en lourd.


© Éric Houri
© Éric Houri
Selon le dernier rapport de la Mission de la flotte, publié par la Direction générale des infrastructures et de la mer (DGITM), la flotte française de transport a enregistré au cours des six derniers mois de l'année 2017 11 entrées pour 9 sorties. Répartie entre les différents registres d’immatriculation, la flotte française de transport comprend 75 navires inscrits au Registre international français (Rif),
54 navires au registre métropolitain et 36 navires aux registres d’Outre-Mer, dont 23 en Polynésie française.
L’âge moyen de la flotte de transport française est de 10,2 ans au 1er janvier 2018 contre 9,9 ans au 1er juillet 2017. En comparaison, l’âge de la flotte mondiale s'élève à 14,6 ans. Quant à l’âge moyen de la flotte de l’Union européenne, il est de 14,4 ans.
Pondérés par classes d’âge, les navires de plus de 10 ans représentent 22,5 % des navires de la flotte de transport française en nombre et seulement 5,3 % en jauge brute, tandis que ceux de moins de 10 ans représentent 35,1 % en nombre et 50,3 % en jauge brute.

Une entrée mais trois sorties dans le pétrole et le gaz

Au second semestre 2017, la flotte pétrolière et gazière a connu 1 entrée et 3 sorties. Elle compte ainsi 41 unités, soit 11 pétroliers transporteurs de brut, 22 transporteurs de produits pétroliers et chimiques et 8 gaziers. Par rapport au 1er juillet 2017, les indicateurs ont baissé au cours de la période. Le document rédigé par la Mission de la flotte relève un recul de 7,3 % de jauge brute, de 7,8 % de capacité d'emport (tpl) et de 4,7 % en nombre de navires sur le segment. Le secteur gazier, lui, est resté stable.
La flotte pétrolière et gazière compte 41 navires pour une capacité d’emport de plus de 4,1 Mtpl. "Dans le secteur du pétrole, 3,23 Mtpl sont issus des obligations de pavillon découlant de l’article L631-1 du code de l'énergie", mentionne le document statistique semestriel.
La plupart des navires du segment sont immatriculés au Rif mais seuls cinq transporteurs de produits sont inscrits au premier registre.
Pendant la période, 1 entrée et 3 sorties ont été relevées. En septembre 2017, le navire transporteur de produits pétroliers "Mayoury", pour le compte de la Compagnie fluviale de transports (CFT), est entré dans la flotte nationale. Livré neuf en 2017 par le chantier roumain Santierul Naval Constanta SA, il affiche un port en lourd de 9.000 tonnes. Il a été immatriculé au Rif et est exploité au Maroc.

"L'arrivée du "CMA CGM Antoine-de-Saint-Exupéry" apporte 7,9 % de tpl"


Un transporteur de brut et 2 transporteurs de produits sont en revanche sortis du pavillon français. "L'Artois", transporteur de brut d'Euronav, a été vendu à des intérêts américains.
Ce VLCC, construit en 2001, affiche 356.245 tonnes de port en lourd. Il navigue désormais sous l'identité de "Ridgebury Artois". Il bat pavillon des îles Marshall. En août 2017, le "Tamarin", transporteur de produits pétroliers pour Socatra, a été exporté "au profit d'intérêts britanniques", indique la Mission de la flotte. Construit en 2008, il affiche une capacité de
50.000 tpl. Il navigue désormais sous le nom de "Grand" et bat pavillon des îles
Marshall. Enfin, le "FS Salomé", de ST Management (Sea-Tankers), a été radié du Rif. Il bat pavillon luxembourgeois mais reste exploité par le même armement. Il affiche 7.915 tpl.

62 navires de "charge"

La flotte dite "de charge" (regroupant porte-conteneurs, rouliers et conventionnels) compte 62 navires au 1er janvier 2018. Avec l'entrée d'un porte-conteneurs, les indicateurs sont à la hausse par rapport au 1er juillet 2017. Le document semestriel note une progression de 1,6 % en effectif, de 9,3 % en jauge et de 7,9 % en tonnes de port en lourd.
La flotte de charge compte 62 navires au 1er janvier 2018 pour une capacité d’emport de 2,6 millions de tpl. Les services du ministère des Transports rappellent l'arrivée du porte-conteneurs "CMA CGM Antoine-de-Saint-Exupéry", que le groupe français a immatriculé au Rif fin décembre ("L'Antenne" du 26 mars). Un navire qui a été construit en 2017 aux Philippines par Hanjin. Il affiche un port en lourd de 202.684 tonnes, une longueur de 400 mètres et une capacité de 20.600 EVP.
La flotte des navires à passagers compte pour sa part 62 navires. Aucun mouvement n'a été enregistré au cours du second semestre 2017.
Sur un effectif global de 165 navires, la flotte française compte 33 pétroliers, 8 transporteurs de gaz liquéfiés, 1 vraquier sec, 25 porte-conteneurs, 19 rouliers, 16 conventionnels plus 1 unité non répertoriée par les services du ministère des Transports. Dans le secteur du passager, figurent également 6 paquebots, 37 ro-pax et 19 navires à passagers.

Vincent Calabrèse

Jeudi 3 Mai 2018



Lu 1270 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy