La pétition contre les croisières à Ajaccio passe un cap


Une pétition appelant à l'interdiction des navires de croisières à Ajaccio face à la pollution, comparable à des actions lancées à Marseille et sur le pourtour méditerranéen, a passé le cap des 26.600 signataires dans une ville d'environ 71.000 habitants.


Le paquebot "MSC Fantasia" amarré dans le port d'Ajaccio © Franck André
Le paquebot "MSC Fantasia" amarré dans le port d'Ajaccio © Franck André
"La lutte Stop Croisières Ajaccio s’inscrit dans un mouvement national, européen et international : partout la grogne monte et les citoyens s’élèvent contre un tourisme de masse qui détruit notre environnement, et en particulier contre ces bateaux de croisières gigantesques totalement anachroniques", indique le collectif Stop Croisières Ajaccio, à l'origine d’une pétition qui avait recueilli 26.600 signatures le 7 septembre.

La pétition a été transmise cette semaine à la mairie d'Ajaccio, à la chambre de commerce et d’industrie de Corse (CCI) du Sud qui gère le port, à la Collectivité de Corse et à la présidence de la République, précise le collectif. Sur la saison 2022, Ajaccio doit accueillir quelque 230 navires de croisière, selon le site de la CCI, soit de "un à quatre bateaux par jour" et jusqu'à "6.000 passagers" quotidiens, regrette le collectif.

Un navire de croisière à quai pendant une heure émet autant que 30.000 véhicules roulant à 30 km/h, selon AtmoSud, organisme de surveillance de la qualité de l'air en Provence-Alpes-Côte d'Azur. La grogne contre les croisières monte sur toute la côte méditerranéenne française, comme ce fut déjà le cas en Espagne ou en Italie Venise (Italie), qui a interdit les grands paquebots dans son centre historique, classé à l'Unesco.

Actions sur le continent

Des militants indépendantistes corses avaient retardé en juillet l'accostage à Ajaccio d'un paquebot, avant une manifestation quelques jours plus tard. Le président autonomiste du Conseil exécutif, Gilles Simeoni, avait reconnu en juillet que "ce type de séjours sur des méga-bateaux polluants ne correspond[ait] pas aux axes de tourisme durable".

Et la mairie d'Ajaccio avait appelé à ce qu’institutions et acteurs économiques concernés trouvent "les solutions à apporter aux nuisances constatées et un équilibre entre développement économique et protection de l’environnement". À Marseille, des militants avaient bloqué brièvement le plus gros paquebot du monde en juin et le maire, Benoît Payan, a lancé une pétition similaire contre la pollution maritime, signée à ce jour par quelque 52.000 personnes pour une ville de plus de 870.000 habitants.

Le 6 septembre, c'est à La Ciotat (Bouches-du-Rhône) que des riverains, soutenus par Attac, Alternatiba et Stop Croisières, ont manifesté sur des canoës et des voiliers pour protester contre l'arrivée des paquebots mouillant au large cet été. Une mobilisation européenne contre le tourisme de masse est prévue fin septembre.

AFP

Jeudi 8 Septembre 2022



Lu 1714 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Septembre 2022 - 17:41 L'UMPF veut s'étoffer pour mieux convaincre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal