La réactivation d'AMCF plaide en faveur de la lisibilité des agents maritimes


À l'occasion de sa dernière assemblée générale qui s'est déroulée à Marseille le 31 mai, la Fédération des associations de consignataires de navires et agents maritimes de France (Facam) a entériné la réactivation d'AMCF, une structure commune avec le Syndicat national des agents maritimes (Snam) qui plaide en faveur d'une meilleure lisibilité de la profession.


La réactivation d'AMCF plaide en faveur de la lisibilité des agents maritimes
Le lendemain d'une grand-messe organisée par l'Association des agents et consignataires de navires de Marseille-Fos (AACN, voir "L'Antenne" du 3 juin), manifestation à laquelle avaient pris part de nombreux agents maritimes des autres ports français, la Facam tenait dans la cité phocéenne son assemblée générale annuelle. Comme prévu, le projet de réactiver l'AMCF a été validé par ses adhérents.

Christian Béle, président de la Facam © V. J. C.
Christian Béle, président de la Facam © V. J. C.
La présidence tournante de cette structure commune aux associations en a été confiée à Stephan Snijders, l'actuel président du Snam. Il est entouré de Jaap van den Hoogen, directeur de CMA CGM agences France et président de l'AACN, et de Christophe Buisson, directeur général de Sealogis, tous deux occupent les fonctions de vice-présidents.

Des honoraires de gré à gré

Selon Christian Béle, qui tient la barre de la Facam, l'objectif de la manœuvre est de "donner plus de lisibilité à la profession", sachant que l'association fédère les associations présentes dans douze ports français et que le Snam, de son côté, fédère les intérêts des agents du secteur de la ligne régulière.
"Nous devons être le passage obligé dans le cadre du guichet unique", souligne Christian Béle. Ce fervent défenseur du métier souligne toutefois qu'en matière de sûreté et sécurité, l'Europe a son propre schéma mais chaque pays membre de l'UE a le sien. "Chaque pays espère que son schéma sera celui qui sera retenu au plan communautaire". Et de regretter d'avance que "les commandants seront amenés à devenir de plus en plus des responsables administratifs".
Interrogé sur les agents nomades qui peuplent un peu les quais munis d'une voiture et d'un téléphone pour consigner les navires, il indique que "les autorités portuaires semblent méfiantes" en France à leur égard. Il se félicite en outre que Fonasba, la fédération des associations nationales des courtiers maritimes et agents, ait mis en place des "standards" dans les procédures de travail de la profession. Une forme de label qui met les agences qui ont pignon sur rue à l'abri de la concurrence déloyale dans les ports de l'Hexagone. La question n'est pas facile à régler, d'autant que les tarifs que pratique la profession sont tenus d'être libres, quel que soit le nombre de tâches à effectuer au cours d'une escale. Selon une étude de la même fédération internationale, celui-ci peut s'élever jusqu'à 150, rapporte le président de la Facam.

"Un passage obligé dans le cadre du guichet unique"


Christian Béle se dit également soucieux quant aux effets escomptés de la réforme du 4 juillet 2008, entrée en vigueur en 2011. Il regrette que, mis à part Marseille et Le Havre qui ont vu depuis leur activité conteneurs connaître un regain de croissance, les autres ports de l'Hexagone n'aient pas connu une forte évolution.

Vincent Calabrèse

Mercredi 5 Juin 2013



Lu 215 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 12:09 Rotterdam remporte l'ESPO Award 2018


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy