La région Grand Est se veut référence de l'usine du futur française


Le Grand Est veut s'affirmer comme la région française de référence pour l'usine du futur, selon les élus locaux et les industriels. Il a organisé un salon sur ce thème à Mulhouse.


Le salon est le deuxième plus important du genre en France après Paris-Villepinte © Grand Est
Le salon est le deuxième plus important du genre en France après Paris-Villepinte © Grand Est
Le conseil régional du Grand Est et la communauté d'agglomération Mulhouse Alsace Agglomération (M2A) ont organisé, avec plusieurs associations d'industriels, le premier "Salon des industries du futur" de cette région les 14 et 15 juin.
Avec 1.200 visiteurs sur 4.500 m2 de surface d’expositions, le salon est le plus important du genre en province et le deuxième en France après Paris-Villepinte, a souligné Jean Rottner (LR), vice-président du conseil régional à la compétitivité des territoires et maire de Mulhouse. Il doit installer le Grand Est comme la région "de référence" de l’industrie du futur, selon l'élu.

Programme de mutation numérique

Parmi ses atouts, la région met en avant sa proximité avec l’Allemagne – "son industrie 4.0 est à nos portes", relève Jean Rottner – et le poids de son secteur industriel : deuxième région industrielle de France (hors Île-de-France) après Rhône-Alpes, le Grand Est tire 19 % de sa valeur ajoutée de l'industrie, 6 points de plus que la moyenne nationale, et elle concentre le quart des fabricants français de machines, selon le document de présentation du salon.
Deux de ses territoires, les pôles métropolitains du Sillon lorrain et de Strasbourg-Colmar-Mulhouse, sont labellisés French Tech "IOT Manufacturing", la thématique qui recouvre l'industrie du futur. La région compte aussi trois des 26 entreprises françaises classées "vitrines industrie du futur" : Arkema (plasturgie) en Moselle, SEW-Usocome (automatismes) et la PME Velum (éclairage Led) dans le Bas-Rhin.
Le conseil régional a engagé un programme pour aider 700 PME en cinq ans à réussir la mutation vers le numérique. La collectivité a identifié 120 entreprises "leaders" dans ce domaine sur son territoire, dont les unités des groupes Siemens et Safran et les usines Solvay à Chalampé et PSA à Mulhouse. Le salon est d'ailleurs un élargissement d'une initiative similaire du constructeur automobile sur son site en 2015 et 2016, en raison de son grand succès.

AFP

Jeudi 15 Juin 2017



Lu 476 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse