La région Hauts-de-France doit adapter ses offres logistiques et transmanche au Brexit


Un webinaire de Norlink a démontré la fébrilité des entreprises françaises face au Brexit. Pour la CCI des Hauts-de-France, la région devra proposer des services logistiques à valeur ajoutée aux points frontières avec le Royaume-Uni dès 2021.


© Port de Calais
© Port de Calais
Le sous-préfet des Hauts-de-France, Paul-François Schira, et le directeur interrégional des Douanes, Jean-Michel Thillier, n’ont apporté que des réponses partielles lors du webinaire de Norlink sur la préparation régionale pour le Brexit. Faute de visibilité, chacun s’abrite derrière les nouvelles procédures de transit et plans d’urgence mis en œuvre par la France. Or, 30 % au moins des entreprises françaises qui commercent avec le Royaume-Uni ne seraient pas prêtes à appliquer ces nouvelles procédures, notamment douanières. Le risque d’un blocage de leurs marchandises aux points frontières est donc réel quelle que soit l’issue des négociations en cours entre l’Union européenne et le Royaume-Uni.

Le sous-préfet reconnaît qu’une perturbation du trafic fret transmanche de 30 % suffirait à engorger les lieux de passage situés dans les Hauts-de-France. "La région traite en effet les deux-tiers de ce trafic via Calais, Coquelles et Dunkerque", rappelle Philippe Hourdain, président de Norlink et de la CCI des Hauts-de-France. En 2019, près de quatre millions de camions ont transité par ces trois points de passage.

Nouveaux besoins logistiques

Côté français, des "plans d’urgence de gestion du trafic routier" ont été établis, assure Paul-François Schira. La région disposerait de "1.500 places de stationnement poids lourds sécurisés dans les ports, le tunnel sous la Manche et à proximité". S’ajoutent "un accord passé avec la Belgique pour maîtriser le flux de camions en cas de congestion à Calais, Coquelles et Dunkerque, ainsi que des lieux de stockage temporaires sur l’A16". Le sous-préfet demande en outre aux autorités portuaires et à Getlink "de travailler avec leurs clients pour lisser les flux".

Selon les intervenants du webinaire, les premiers jours de janvier ne devraient pas poser de difficultés en raison d’une hausse générale des stocks au Royaume-Uni. Dès maintenant, Philippe Hourdain appelle toutefois "à se saisir des opportunités commerciales et logistiques créées par le Brexit : les entreprises auront besoin de services à valeur ajoutée aux points frontières". Avec la gestion des formalités douanières non anticipées, il évoque des besoins de stockage et de préparation de commandes.

Vers une nouvelle offre transmanche

Philippe Hourdain estime que l’offre transmanche régionale devra développer des services "non accompagnés" en parallèle. Une hausse de la demande conteneurisée est une autre hypothèse. "Il faut se mobiliser et se préparer à ces transformations pour conforter le hub logistique et commercial des Hauts-de-France", déclare-t-il.

Érick Demangeon

Mercredi 16 Décembre 2020



Lu 1220 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Juin 2021 - 17:15 Plattard rend son transport plus écologique


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal