La remorque fait de la résistance sur le marché maghrébin


Alors que la conteneurisation n'a pas cessé de prendre des parts de marché ces dernières années au Maghreb, la remorque continue de résister dans les trois pays nord africains. Saturation des terminaux conteneurisés, niveaux des taux de fret et rentabilité des services contribuent à son maintien.


© GPMM
© GPMM
En Algérie, les professionnels affirment que les taux de fret pour le conteneur n'ont pas échappé à la tendance internationale en s'envolant ces derniers mois. Un bond que l'on attribue au retrait des capacités par les principaux opérateurs mondiaux dès le printemps 2020 et à la forte pénurie de conteneurs vides dès la reprise de l'économie au troisième trimestre.
Autre phénomène venu contribuer à cette hausse des taux sur le pays, la fermeture des ports secs algériens décidée au printemps dernier par l'administration des douanes est venue perturber l'activité portuaire et aggraver l'attente des navires en rade.
L'Algérien Kamel Khelifa, ancien membre du Comité d’expert de l’Onu (Uneca) et consultant auprès de bureaux d’études de l’UE, estime que la fermeture des seize ports secs décidée fin mars par l'administration des Douanes est un mauvais calcul car cette décision ne permet pas au pays de se relever de la crise sanitaire.

Attente en rade plus courte pour les ro-ro

Nouvelle preuve de la résistance de la remorque sur un marché où le conteneur ne cesse pourtant de gagner des parts d'année en année, le maltais Glenhallen s'est implanté au printemps sur le Maghreb en ouvrant un nouveau service ro-ro reliant Marseille à Khoms, en Libye, mais également à l'Algérie. La desserte d'Alger semble avoir remporté un certain succès auprès de la clientèle européenne puisque les remorques embarquant jusque-là à Anvers lui préfèrent le port phocéen depuis que la fréquence de départs été portée à douze jours.
De plus, les professionnels du ro-ro affirment que leurs navires attendent moins en rade en Algérie que les porte-conteneurs.
Au Maroc, Tanger Med n'a pas véritablement conquis le marché intérieur du Royaume chérifien dans le conteneur en faisant reculer sévèrement la remorque. Le hub a vite rempli la vocation qu'on devait lui attribuer en devenant l'articulation des axes est-ouest puis nord-sud des grands flux conteneurisés internationaux. Mais il s'est également diversifié au fil des années en gagnant un rôle dans le secteur du roulier.

 

Une nouvelle solution logistique Marseille-Tanger


La création de la ligne Marseille-Tanger en ro-ro par la compagnie marseillaise La Méridionale illustre à nouveau le fait que la remorque n'est pas une technique obsolète. Au-delà du fait que le volume que l'on peut transporter dans une remorque est bien plus important que celui d'un conteneur de quarante pieds, l'armateur ne se trouve pas confronté à des problèmes de déséquilibre avec les boîtes vides à rapatrier. Le directeur général de la filiale du groupe Stef, Benoît Dehaye, se dit très confiant dans la rentabilité d'un service de remorques inertes transportées sur des navires ro-pax. "Il s'agit d'une nouvelle solution logistique entre la France et le Maroc", revendique-t-il
Du côté de la Tunisie, le conteneur a pris des parts de marché sur le ro-ro mais, à l'instar de l'Algérie, l'attente en rade des porte-conteneurs au port de Radès en freine le développement. Des problèmes qui incitent de nombreux chargeurs à rester fidèles à la remorque.


 

Vincent Calabrèse

Lundi 16 Août 2021



Lu 1874 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 16:58 Le marketing portuaire se structure en France


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal