La reprise des trafics de fret ferroviaire eurasiens est-elle durable ?


La volonté des autorités chinoises de réduire les subventions allouées aux trains de fret entre leur pays et l’Europe risque d’affaiblir le modèle économique de cette offre. Sauf si les entreprises privées et d’autres États prennent le relais, selon l’Union internationale des chemins de fer.


Inauguration de la ligne Bakou-Tbilissi-Kars en Azerbaïdjan en octobre 2017 © UIC
Inauguration de la ligne Bakou-Tbilissi-Kars en Azerbaïdjan en octobre 2017 © UIC
Depuis mars, les trains de fret entre la Chine et l’Europe ont retrouvé le chemin de la croissance après deux mois d’activité à l’arrêt ou très limitée en raison de la crise sanitaire du Covid-19. Dopée par l’envoi de matériels et d’équipements médicaux, cette reprise semble fragile et peut-être temporaire selon une étude de l’Union internationale des chemins de fer (UIC) sur l’évolution des trafics ferroviaires eurasiens.

"Le transit ferroviaire entre la Chine et l’Europe est plus sensible au prix qu’à la vitesse"


Cette dernière souligne que les clients de ces services sont "plus sensibles au prix qu’à la vitesse" procurée par le fer par rapport au maritime (transit-time divisé par deux environ). Sur ce constat, l’UIC s’inquiète des annonces faites par les autorités chinoises de réduire de 20 à 50 % les aides financières publiques allouées pour supporter les trains de fret entre la Chine et l’Europe. "La diminution de ces subventions et les programmes de développement portuaire sont les facteurs les plus préjudiciables à la croissance durable des volumes de fret ferroviaire eurasiens".

Quelles alternatives ?

Conteneurisé pour l’essentiel, le trafic ferroviaire eurasien s’est élevé à 345.000 EVP en 2019 selon l’UIC. À 95 %, il transite par la Russie sur un itinéraire Bakou-Tbilissi-Kars. Près de 56 % des volumes transportés le sont dans le sens Est-Ouest et 44 % d'Ouest en Est avec, sur cet axe, un taux important de conteneurs vides (16 à 30 %). En fonction des régions européennes et chinoises desservies, la part de marché du rail varie de 0,1 à 9 %.
Selon trois scénarios "pessimiste, médian et optimiste", le trafic de fret ferroviaire eurasien s’élèverait en 2030 entre 450.000 EVP et 2 MEVP (872.000 EVP pour le scénario "médian"). Pour tendre vers le haut et compenser la baisse annoncée des aides chinoises, l’UIC suggère une plus grande coopération et le soutien financier, via des investissements sur les infrastructures, de la part des États et territoires traversés.
Une autre impulsion pourrait provenir d’opérateurs privés à l’image d’armements maritimes, de grands commissionnaires et d’entreprises ferroviaires voire d’autorités portuaires comme Duisbourg. Sur ce principe, Maersk a lancé en 2019 la ligne ferroviaire Europe-Asie AE19 en synergie avec ses services maritimes entre Saint-Pétersbourg et Vostochny en Russie. Depuis mars, cette ligne est à double sens avec des trajets Est-Ouest.

Érick Demangeon

Mardi 5 Mai 2020



Lu 937 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 7 Juillet 2020 - 15:48 Quel avenir pour le "train des primeurs" ?


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy