La transition énergétique guide les stratégies portuaires


La transition énergétique et écologique propose deux grands défis aux ports, convertir leurs activités historiques dépendantes d’énergies fossiles et fournir à leurs clients des énergies décarbonées. Un webinaire de l’Union des ports de France a présenté le 6 octobre plusieurs réalisations et projets allant dans ce sens.


Branchement à quai d'un navire de La Méridionale dans le port de Marseille © Franck André
Branchement à quai d'un navire de La Méridionale dans le port de Marseille © Franck André
La décarbonation des activités portuaires figure dans le projet stratégique de chaque Grand Port maritime. Marseille-Fos est pionnier dans le branchement électrique à quai déployé depuis 2017 pour l'armateur La Méridionale et en cours d’extension vers les navires Corsica Linea. "En 2020, six navires seront connectables. Le port se donne pour objectif 90 % des escales corses connectées", rappelle Stéphane Reiche. Un début, selon le délégué général du GPMM pour qui "le Cap Janet, qui traite les flux intraméditerranéens sera équipé de branchements à quai en 2022. Objectif : 50 % de navires connectés dès 2023".
Cette stratégie s’étend aux croisières et s'appuie sur un mix GNL-branchement à quai : "À terme, 80 % des paquebots hors GNL bénéficieront d’une connexion électrique", explique Stéphane Reiche.

"En 2025, le GPMM aura multiplié par cinq sa consommation électrique destinée aux branchements à quai"


L’énergie électrique alimentant les navires est fournie actuellement par Enedis "sous certificats d’origine renouvelable. Demain, une partie de cette électricité sera produite par des toitures photovoltaïques en cours d’aménagement sur le port". D’ici cinq ans, le Grand Port maritime de Marseille-Fos prévoit une multiplication par cinq de sa consommation électrique due aux branchements à quai, soit de 10 à 50 MWh. En parallèle, le port avance sur ses projets GNL, notamment celui d'un avitaillement "ship-to-ship" annoncé dès 2021. À plus long terme, il ambitionne de devenir un hub de l'hydrogène, misant sur les activités d’import-export, de production et de fourniture de cette énergie pour des usages industriels ou liés au transport.

Mélange de solutions

À Dunkerque, une prise capable de fournir 8 MWh alimente aussi les porte-conteneurs à quai depuis 2019. "Deux prises supplémentaires sont en projet et le branchement à quai des ferries et vraquiers est à l’étude à partir de "shelters" (des unités modulaires mobiles de production, NDLR) alimentés au GNL ou au Dimethyl-ether (DME)", confie Gwenaëlle Cotonnec, responsable du département Développement, prospective et environnement au Grand Port maritime. En parallèle, le port dunkerquois a ouvert une station d’avitaillement terrestre en GNL, et a mis en œuvre le dispositif Environmental Ship Index (ESI) avec un budget plafonné à 100.000 euros par an. L’ESI récompense les navires sobres en émissions polluantes en accordant des ristournes sur leurs droits de port. La création d’un second appontement dédié au GNL est en projet en partenariat avec la société belge Fluxys ainsi que le lancement d'une barge à hydrogène dans le cadre du réseau Norlink Ports. Plusieurs études aux côtés d'industriels sont aussi menées dans le domaine des nouveaux carburants (C2fuel, DMX 3D…).
Quant à la production de nouvelles énergies, elle s’appuie sur quatre piliers : le solaire, qui possède un potentiel d’aménagement photovoltaïque sur 230 ha, l’hydrogène vert matérialisé par le projet H2V59 d’une capacité de 28.000 tonnes par an, la valorisation de la chaleur et l’éolien offshore (46 éoliennes pour 600 MWh prévues au large de Dunkerque d’ici 2027).

L'hydrogène, énergie du futur

À Sète, le branchement à quai des navires est aussi d’actualité, de même que l'hydrogène vert produit à partir d’éoliennes au large de Narbonne. La volonté de créer une filière hydrogène, soutenue par un plan régional de 150 millions d'euros, a donné lieu aux projets Hydromer (drague) et Green Harbour (barge multi-fonctions).
La barge zéro émissions du projet Green Harbour, qui doit être déployée d’ici 2024, "proposera aux navires en escale de collecter leurs déchets solides et liquides, de récupérer les effluents des scrubbers et de fournir une énergie propre", détaille Olivier Carmes, directeur général du port héraultais.

Érick Demangeon

Jeudi 15 Octobre 2020



Lu 1390 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal