Le Centre de gestion de la navigation, un élément unique de télésurveillance


La gestion de la navigation et du risque sur le bassin Rhône-Saône figurait au menu d’une récente réunion de l’association Promofluvia. L’occasion de rappeler l’intérêt du Centre de gestion de la navigation de Chateauneuf-du-Rhône.


© CNR
© CNR
Pour assurer pleinement son rôle de concessionnaire exemplaire, la Compagnie nationale du Rhône (CNR) doit garder constamment à l’esprit la notion de sécurité des personnes et des marchandises grâce à la compétence des salariés, à des ouvrages fiables, à l’application des bonnes procédures, à des interventions rapides en cas de problème.
La CNR gère quatorze écluses à grand gabarit entre Lyon et Marseille, avec d’ailleurs un nombre d’éclusages de nuit en hausse du fait des croisiéristes. En 2016, la CNR a comptabilisé 40.000 éclusages pour les bateaux de commerce (à la baisse malheureusement), 14.000 pour les paquebots et 13.000 pour la plaisance.
Depuis 2012, après cinq ans d’études et de travaux, la mise en place du Centre de gestion de la navigation (CGN), à Chateauneuf-du-Rhône, dans la Drôme, permet une téléconduite à distance des quatorze écluses. "Ce centre permet de garantir une sécurité maximale sur le Rhône grâce à une surveillance accrue des installations. Il améliore l’information des usagers du Rhône et optimise le niveau de service aux navigants sur les 330 km de fleuve entre Pierre-Bénite et la Méditerranée", rappelle Cyrille Chaussat, responsable du CGN, à propos de ce système assez unique en son genre en Europe.

14 écluses sur 330 km

La détection et la gestion des incidents ainsi que la traçabilité des transports de matières dangereuses notamment ont été fortement améliorées. Du seul éclusier avec ses jumelles, on est passé à des outils informatiques sophistiqués, à des caméras et au système de géolocalisation Automatic Identification System (AIS), qui apporte aujourd’hui une vision globale et précise en temps réel de la position et de la vitesse des bateaux au service "d’une voie d’eau intelligente". L'AIS permet, grâce aux algorithmes, de mieux gérer les trajets, les conditions de circulation (bois dangereux en période de crue, par exemple) et les éclusages. À Chateauneuf, travaille une centaine de personnes dans plusieurs services au total, dont une quarantaine pour le CGN lui-même. La CNR fait évoluer le site internet Inforhône en le rendant compatible avec les mobiles. Elle réfléchit aussi à l’amélioration du stationnement des bateaux de matières dangereuses sur des quais dédiés et des environnements adaptés.
Le passage d’une écluse reste une manœuvre délicate tant sur le Rhône que sur la Saône, du ressort de VNF. "La multiplication des ouvrages à traverser peut handicaper le choix d’un chargeur", reconnaît Olivier Norotte, directeur adjoint et responsable sécurité défense à la direction territoriale Rhône-Saône de VNF à Lyon. Cependant, ce handicap est surtout freinateur sur les petits canaux et les affluents. Malgré une baisse dangereuse des dotations de l’État, VNF travaille avec les administrations, le SDMIS pour maintenir fiabilité et sécurité et éventuellement une bonne coordination des secours sur un bassin qui pourrait accueillir tellement plus de bateaux…

Annick Béroud

Jeudi 27 Avril 2017



Lu 736 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Novembre 2018 - 12:21 Rhin : le fleuve toujours au plus bas

Lundi 22 Octobre 2018 - 14:22 Les ports de Lorraine en voie d’unification


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy