Le Cluster logistique Rhône-Alpes expérimente un CDU à Annecy


Lancée par le Cluster logistique Rhône-Alpes comme un projet environnemental, l’expérimentation d’un Centre de distribution urbaine à Annecy a rapidement pris un cap plus résolument économique, plus porteur, sans négliger les évidentes questions environnementales et sociétales. Bilan après 33 mois de travail.


La commission européenne finance le projet à hauteur de 50 % © Pure Annecy
La commission européenne finance le projet à hauteur de 50 % © Pure Annecy
Annecy à fort attrait touristique mais terriblement engorgée. La circulation y est de plus en plus problématique sur des voies de plus en plus étroites et de plus en plus piétonnes. Cette ville compterait 70 jours par an de dépassement des seuils de pollution.
La société Interface Transport a rejoint en 2012 le consortium constitué par le Cluster logistique Rhône-Alpes, la société Pure, Tri-Vallées (collecte et recyclage des déchets DEEE) et Renault Trucks.
Plus de 1.300 mouvements par jour sont réalisés en tournée pour compte d’autrui dans le périmètre intra boulevard dont 51 % effectués par des 3,5 tonnes et moins et 1.460 positions (arrêts véhicules) ont été identifiées par plusieurs enquêtes-comptages et études. Un business plan a été monté et un dossier a été présenté à la Commission européenne qui finance le projet à hauteur de 50 % dans le cadre du programme Life+, le solde étant assuré sur les fonds propres du cluster et de ses partenaires. Le Conseil régional est absent du tour de table. En tous les cas, au 30 juin, le "CDU Pure" va devoir vivre sa propre vie et chercher des chemins de croissance.
La SAS Pure occupe 500 m2 situés à Seynod, tout près d’Annecy et la flotte de trois véhicules devrait s’étoffer. "La société Pure compte cinq actionnaires que sont Pure, dirigée par Laurent Bastian, pour 30 %,  Agys (holding de Citylogistics) pour 30 %,  les Transports isérois Ectra pour 30 %, Tri-Vallées pour  8 % et Ecolocolis pour 2 %" , précise Olivier Billard, directeur du cluster.

Des solutions émergent des expérimentations

Deux transporteurs sont impliqués dans le CDU d’Annecy, Kuhne + Nagel et DB Schenker. Le paradoxe de ce dernier est de participer pleinement à l’expérimentation tout en étant très dubitatif à son sujet. Autre paradoxe, ce test part du cluster et d’études et non d’une demande du terrain.
Parmi les avantages du CDU, Jean-Louis Amengual, de DB Schenker, retient la possibilité de paramétrer la charge de distribution du dernier kilomètre, l’accès à un tarif subventionné par les collectivités, un gain de surface de quai, une souplesse accrue pendant les pics saisonniers, le transfert des difficultés opérationnelles liées aux contraintes de livraisons en ville.
Pour les inconvénients, il cite la mise en place d’une nouvelle forme de concurrence, une rupture de charge supplémentaire, un risque de dépendance vis à vis d’un dispositif, une empreinte carbone probablement supérieure à ce qui est souvent évoqué, des livraisons mélangées avec le fret de la concurrence (ce qu’abhorrent les transporteurs) et des répercussions fâcheuses pour le transporteur remettant en cas de défaillance du CDU agissant comme sous-traitant (loi Gayssot) ou des risques d’entente sur les prix de certains CDU...
Les expérimentations permettent de trouver des solutions. Alors, au CDU de prouver qu’il apporte un plus aux transporteurs, commerçants, riverains.

Annick Béroud

Mercredi 15 Juin 2016



Lu 616 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy