Le Groupe ADP prévoit une sortie de crise cette année


Le Groupe ADP, qui gère les aéroports parisiens, a divisé sa perte nette par plus de quatre en 2021 à 248 millions d'euros. Il prévoit un retour aux bénéfices cette année grâce à une reprise du transport aérien.


© Émile Luider La Company
© Émile Luider La Company
Contrôlé par l'État français, le Groupe ADP qui exploite au total 29 aéroports dans le monde, a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 30 % l'année dernière à 2,78 milliards d'euros. Un chiffre encore loin toutefois des 4,7 milliards de 2019 avant la crise du Covid-19 qui a torpillé l'ensemble du secteur.
Ce choc s'est encore fait sentir sur le trafic de passagers du Groupe aéroportuaire français en 2021. Au total, ses installations ont accueilli 160 millions de passagers, une hausse de 37,2 % sur un an, mais ne permettant de retrouver que 45,6 % du niveau de 2019.
Les aéroports de Roissy et Orly desservant la région parisienne se sont moins bien comportés que la moyenne, avec 38,8 % du niveau de 2019, malgré une augmentation de 26,8 % sur un an à 42 millions de passagers.

Une reprise dès mi-mai

"Les mois de janvier à mai 2021 ont été marqués par une résurgence de la pandémie de Covid-19 qui a affecté l'ensemble des activités du groupe", a remarqué son PDG, Augustin de Romanet.
"La reprise de l'activité amorcée à partir de mi-mai s'est poursuivie jusqu'à la fin de l'année", a-t-il ajouté.
L'exercice 2021 n'a que peu souffert du variant Omicron du Covid-19, identifié fin novembre et dont la forte contagiosité a temporairement provoqué de nouvelles restrictions de déplacement à travers le monde.
"Omicron aura produit ses effets entre 15 décembre et le 15 février", a estimé Augustin de Romanet. Son impact "a quand même été fort", a-t-il ajouté, évoquant une chute du trafic "d'une douzaine de points" de pourcentage.
Mais "janvier est un petit mois" pour la fréquentation des aéroports, "donc cela n'impactera pas trop nos prévisions annuelles", a-t-il affirmé.
Pour 2022, le groupe a fait état de son optimisme, comptant retrouver "entre 70 % et 80 %" du trafic de 2019 pour l'ensemble de ses aéroports, une fourchette qui serait située "entre 65 % et 75 %" pour les installations parisiennes.
Depuis le début de la crise en 2020, ADP a multiplié les mesures d’économies : investissements réduits, fermeture de terminaux et plan de départs volontaires.
Augustin de Romanet a salué "l'effort de solidarité" des employés qui a permis "de faire des économies très substantielles".

Abaissement du point mort

ADP a pu abaisser son "point mort", c'est-à-dire le volume de passagers à partir duquel il ne perd plus d'argent. L'entreprise estime pouvoir réaliser en 2022 une marge d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) "entre 30 % et 35 % du chiffre d'affaires".
Le groupe compte revenir cette année à un "résultat net positif" pour la première fois depuis 2019. Il avait perdu 1,17 milliard d'euros en 2020.
À plus long terme, ADP pense que ses installations parisiennes retrouveront le trafic de 2019 entre 2024 et 2026, tandis que pour l'ensemble des aéroports du groupe, cette échéance arriverait plus tôt, entre 2023 et 2024.
Sorti endetté de la crise (8 milliards d'euros de dette nette à fin 2021 contre 5,3 en 2019), ADP juge être en mesure de faire face à ses échéances et de faire passer son ratio de dette sur Ebitda de 6 à 7 en 2022 à une fourchette de 4,5 à 5 en 2025.
L'année 2025 est aussi l'horizon du nouveau plan stratégique d'ADP, qui vise une forte progression des dépenses par passager dans les aéroports parisiens grâce à une montée en gamme des services proposés.
Enfin, ADP a annoncé avoir approuvé une mesure pour pouvoir contrôler les 8 % de son capital que la société gestionnaire de l'aéroport de Schiphol (Pays-Bas) doit céder dans le cadre de la fin de leurs participations croisées, conformément à des accords préexistants.
Il s'agit d'une "mesure d'anticipation, de protection éventuelle" pour pouvoir "préempter nos titres si les solutions retenues par Schiphol n'étaient pas complètement en ligne avec les intérêts de l'entreprise", a expliqué Philippe Pascal, directeur général adjoint chargé des finances.
ADP, en l'état, ne prévoit pas de racheter ces actions, d'une valeur de quelque 1,3 milliard d'euros.

AFP

Jeudi 17 Février 2022



Lu 919 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Septembre 2022 - 16:48 Daher vise 1,5 milliard d’euros de CA en 2023


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal