Le Havre : Port 2000 aura enfin sa chatière


En 2023, les quais de port 2000 seront reliés à l’axe Seine : la région Normandie et l’Europe ont signé leur contribution à hauteur de plus de 100 millions d’euros à la réalisation de l’accès fluvial direct au port du Havre, d’un coût total de 125 millions d’euros.


La signature de la convention de financement de la chatière de Port 2000 s'est tenue en présence de Hervé Morin, président de la région Normandie, Michel Segain, président de l'Umep, Jean-Baptiste Gastinne, maire du Havre et président de Le Havre Seine Métropole, Peter Balazs, coordinateur du corridor européen mer du Nord-Méditerranée, Vanina Nicoli, sous-préfète du Havre, et Baptiste Maurand, directeur général de Haropa-port du Havre © Éric Houri
La signature de la convention de financement de la chatière de Port 2000 s'est tenue en présence de Hervé Morin, président de la région Normandie, Michel Segain, président de l'Umep, Jean-Baptiste Gastinne, maire du Havre et président de Le Havre Seine Métropole, Peter Balazs, coordinateur du corridor européen mer du Nord-Méditerranée, Vanina Nicoli, sous-préfète du Havre, et Baptiste Maurand, directeur général de Haropa-port du Havre © Éric Houri
"Le projet s’est fait attendre, c’est vrai", a concédé le directeur général d’Haropa-port du Havre, Baptiste Maurand. "C’était l’Arlésienne, évoquée à chaque élection régionale", a ironisé Hervé Morin, président de la région Normandie. De son côté, Peter Balazs, coordonnateur européen du corridor mer du Nord-Méditerranée, a souligné : "C'est un projet important pour le développement du port du Havre et de la ville ainsi que pour l’impératif de la transition énergétique, quand décarboner les transports est un objectif central de la politique de l’Union européenne".
Ce mercredi 11 décembre, tous ont signé au Havre les conventions de financement de la réalisation de la chatière : à cet accès fluvial direct de Port 2000, estimé au total à 125 millions d’euros, sans compter les frais de dragage annuels, évalués à quelque 500.000 euros par an, la région apporte 82,6 millions d’euros, auxquels s’ajoutent 13,75 millions d’euros du Grand Port maritime, 3,6 millions d’euros de l’État et 25 millions d’euros de la Commission européenne, dans le cadre du Mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE).

"Le port inauguré en 2006 n’était toujours pas relié directement au fleuve"


"Enfin !", se sont réjouis tous les acteurs de la place portuaire du Havre, où la part fluviale représente aujourd’hui moins de 9 % de la desserte portuaire contre 35 % pour les ports concurrents d’Anvers et Rotterdam. Car le port inauguré en 2006 à l’entrée de l’estuaire de la Seine, avec plus d’un milliard d’euros d’investissements pour accueillir les plus gros porte-conteneurs du monde, n’était toujours pas relié directement au fleuve. Un accès fluvial avait été évoqué dès 1995, lors du lancement du débat public. Le projet d’une écluse a été jugé trop coûteux (300 millions d’euros). Il a été remplacé, il y a une dizaine d’années, par celui d'une "chatière" : des ouvertures dans la digue Sud du port intérieur historique et dans la digue Nord de Port 2000, ainsi que la construction d’une nouvelle digue créant un plan d'eau abrité. Cette nouvelle infrastructure permettrait à tous types de bateaux fluviaux d'atteindre, par tous temps, les terminaux à conteneurs. Mais "ce projet visant à favoriser le développement du fluvial fait débat en raison des résultats mitigés du terminal multimodal mis en place en 2015", avait pointé le Sénat, dans son rapport de février 2019 sur la compétitivité des ports maritimes.
La chatière a finalement été inscrite comme prioritaire dans le plan d’investissement de plus de 500 millions d’euros annoncé par le port en 2018, dans "la complémentarité des solutions multimodales qu’il faut arrêter d’opposer entre elles", a rappelé Baptiste Maurand. Le directeur a aussi souligné "l’engagement important et décisif du secteur fluvial", avec l’acquittement d’un péage, à hauteur de 7,50 euros par conteneur.

Mise en service en 2023

Le projet est en phase d'études techniques et environnementales, préalable à l'enquête publique, pour un démarrage des travaux annoncé en 2021 et une mise en service en 2023. L’axe Paris-Le Havre, qui "appartient au réseau Seine-Escault", sera intégré dans le corridor mer du Nord-Méditerranée en janvier 2021, a assuré Peter Balazs. Et ce, d’autant plus dans la perspective du Brexit. Le coordonnateur européen a insisté : le canal Seine-Nord, inscrit dans le corridor, doit être vu comme "une chance pour les ports du Havre et de l’axe Seine. Nous sommes convaincus qu’il s’agit d’une opportunité pour Haropa qui pourra ainsi élargir son hinterland et conquérir de nouveaux marchés dans le Nord de la France et le Sud du Benelux". Mais, a conseillé Peter Balazs, "à Haropa de se préparer stratégiquement à cette situation nouvelle".

Natalie Castetz

Mardi 17 Décembre 2019



Lu 1405 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy