Le Havre : la porte d’entrée vers l’est de l’Europe pour Emmanuel Macron


En campagne au Havre, jeudi 14 avril, le président-candidat Emmanuel Macron s’est redu à Port 2000 où il a souligné l’importance de développer le fret ferroviaire et fluvial et la volonté de faire de Haropa Port la porte d’entrée vers l’est de l’Europe.


Emmanuel Macron en visite à Port 2000, entouré notamment d'Édouard Philippe, Sébastien Dumetz et Christian de Tinguy © Natalie Castetz
Emmanuel Macron en visite à Port 2000, entouré notamment d'Édouard Philippe, Sébastien Dumetz et Christian de Tinguy © Natalie Castetz
À 65 mètres de hauteur, dans la cabine du portiqueur, Emmanuel Macron a pris les manettes, lors des opérations de manutention des boîtes d’un porte-conteneurs de CMA CGM. Il a aussi échangé avec une délégation du syndicat CGT des dockers et rencontré des acteurs portuaires ainsi que la presse.

Lors de sa visite au Havre, sur le thème de l’écologie, le président-candidat s’est rendu à Port 2000 : "Aujourd’hui, notre défi, pour ce port qui est déjà l’un des grands ports européens, est de réussir à retrouver les niveaux d’Anvers et d’autres ports, a-t-il déclaré. Il en a les capacités si on investit."

Il faut, a souligné Emmanuel Macron, "faire du Havre la porte d’entrée vers l’est de la France mais également vers les régions productives de Suisse, d’Allemagne, jusqu’à l’Europe de l’Est. C’est le sens d’Haropa qui, aboutissement d’un long processus, est l’une des consolidations de ce quinquennat puisque ce grand port de Paris au Havre a vu le jour en juin 2021".

Le président-candidat a évoqué "les investissements récents que l’on avait décidés ces dernières années et les investissements à venir, pour continuer à électrifier nos ports et développer l’hydrogène".

Rappelant la stratégie maritime présentée peu avant pour Marseille en Grand,  Emmanuel Macron a insisté : il s’agit, "pour être au cœur de la compétitivité, de faire des investissements vers le ferroviaire et vers le fluvial".

Fret ferroviaire : "un échec français"

Et si le fret ferroviaire a été "un échec français il y a une vingtaine d’années", il faut "le développer si l'on veut être compétitif, gagner des volumes et être cohérent avec notre stratégie écologique."

Alors que le transport massifié représente moins de 15 % des flux au Havre, Christian de Tinguy a pu rappeler "l’urgence du report modal des marchandises, avec notamment la construction de la chatière permettant l'accès fluvial direct à Port 2000".

Mais il faut encore, selon le président de l’union nationale des industries de la manutention dans les ports français (Unim), "augmenter la capacité d’acheminement de marchandises vers et depuis Le Havre en renforçant les connexions ferroviaires, pouvoir contourner Paris comme développer des services, par exemple vers Bordeaux".

Pour le docker Sébastien Dumetz, chef manutention à la Générale de manutention portuaire (GMP), il faut maintenant poursuivre les investissements pour "pouvoir accueillir des navires de plus en plus grands. Port 2000 s’agrandit actuellement sur 800 mètres mais il faut réfléchir dès maintenant à Port 2030, 2050 et créer de nouveaux quais et terminaux si l’on veut rester un concurrent sérieux par rapport aux ports du Nord".

Natalie Castetz

Mardi 19 Avril 2022



Lu 1924 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal