Le LHTE, levier de croissance pour le port du Havre


Après une année 2016 "en demi-teinte", 2017 a "démarré fort dans tous les domaines", selon Hervé Cornède, directeur commercial et marketing d’Haropa venu, avec Hervé Martel, président, et Laurence Coredo, de la douane, rappeler aux professionnels d’Auvergne-Rhône-Alpes l’intérêt de passer par le port normand pour développer leurs affaires.


Le 10 juin, 140 personnes ont été accueillies à Lyon pour une soirée de présentation des solutions logistiques d’Haropa © Haropa
Le 10 juin, 140 personnes ont été accueillies à Lyon pour une soirée de présentation des solutions logistiques d’Haropa © Haropa
À propos des récents changements gouvernementaux, Hervé Martel regrette que "l’État n’ait pas une politique plus claire et plus affinée de la cause portuaire". Il garde cependant confiance estimant qu’Édouard Philippe, Premier ministre et maire du Havre, est "un connaisseur de la chose portuaire".
Les débuts fastidieux de l’exploitation sur la plateforme multimodale du Havre semblent gommés et aujourd’hui le LHTE "fonctionne comme une horloge et les trafics sont orientés à la hausse", observe Hervé Cornède. "Le système monte en puissance et de nouvelles lignes ferroviaires peuvent ouvrir pour toucher l’hinterland. Il me semble naturel quand on est à Lyon de profiter de nos services modaux et logistiques", n’hésite pas à affirmer Hervé Cornède. "Il faut aller chercher le fret plus loin donc aller à Lyon où on espère toujours faire davantage. Dans un rayon de 600 km, englobant donc la région lyonnaise, on touche 200 millions de consommateurs", insiste Hervé Martel.

"Il faut aller chercher le fret plus loin donc aller à Lyon"


Le terminal multimodal du Havre est un "levier de développement", un accélérateur du passage de la marchandise. Outil industriel de massification, il est situé au barycentre des flux maritimes et continentaux. Il traite 1500 à 1.700 conteneurs par semaine. Il a un potentiel de 2.500 par semaine et il espère atteindre les 120.000 conteneurs traités par an en 2020.
Le site est sous statut douanier MADT. Les conteneurs destinés à la massification des terminaux maritimes sont en sortie prioritaire et maintenant les opérations douanières sont réalisées soit sur le terminal maritime, soit pendant le transfert soit sur le terminal multimodal. Le port propose des offres de stationnement qui réduisent les frais avec jusqu’à six jours de stockage gratuit sachant qu’un jour de stockage coûte environ 50 euros.

300 km qui marquent une différence

Les responsables du port ont mis l’accent sur ses performances : 600 ports touchés dans le monde, 50 armements, bon transit-time sur la côte Est des États-Unis (où exportent de nombreux entrepreneurs auralpins) et sur l’Asie qui représente 32 % des volumes du port, accueil des plus grands porte-conteneurs, 2,7 millions de m2 d’entrepôts en services et réserves foncières, guichet unique avec un seul point pour tous les contrôles PIF-PEC-Douanes, une croissance à deux chiffres pour le reefer, 1 milliard de bouteilles exportées (premier port mondial pour les vins et spiritueux)… Mais le pré et le post-acheminement sur Le Havre depuis Lyon (650 km) coûte entre 25 et 30 % de plus par conteneur qu’un Lyon-Fos (300 km), à l’heure où chaque euro compte… Dans le Nord et dans le Sud, chacun affûte ses atouts.

Annick Béroud

Mardi 13 Juin 2017



Lu 969 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy