Le Maghreb, un marché convoité de toutes parts


Avec une population de quelque 75 millions d'habitants, les pays du Maghreb constituent un marché particulièrement convoité pour les opérateurs du secteur de la ligne régulière. La diversité de ses trafics et la montée en puissance de la conteneurisation constituent des phénomènes qui attirent aussi bien l'attention des armateurs méditerranéens que les grands opérateurs internationaux. D'autres évolutions récentes devraient influer sur la structure de ce marché.


© Port de Casablanca
© Port de Casablanca
L'Algérie, la Tunisie, le Maroc puis la Libye (un pays qui s'ouvre depuis peu vers l'extérieur) sont autant de marchés spécifiques convoités par les compagnies maritimes internationales. Les armateurs maghrébins continuent toutefois d'en contrôler des parts avec leurs pavillons nationaux en rivalisant avec leurs concurrents européens spécialistes des échanges Nord-Sud.
Si les marchés Est-Ouest demeurent équilibrés en termes de flux mais bien plus concurrentiels, l'axe Europe-Maghreb a présenté l'inconvénient de l'être beaucoup moins pendant de nombreuses années. Les experts du secteur s'accordent à dire que seule la Tunisie a généré autant de flux à l'import qu'à l'export avec des remorques en sortie d'Europe de matières premières destinées aux usines nationales pour revenir quelques semaines plus tard avec des produits finis.

"Vers un industrialisation du tissu économique algérien"


Le Maroc, de son côté, qui importe des biens industriels d'Europe, exporte malgré tout des fruits, des légumes et des produits de la mer à destination du Vieux-Continent en remorques. En revanche, les exportateurs marocains sont accusés d'avoir encore massivement recours aux transporteurs routiers espagnols.
De son côté, l'Algérie, est restée longtemps le marché le plus déséquilibré dans le secteur de la ligne régulière, important beaucoup et exportant très peu.
Récemment, le pays a commencé à s'industrialiser. On assiste à un retour de la remorque sur ce "trade" qui a été gagné pendant des années par la conteneurisation. Des usines commencent à voir le jour et à nouer des partenariats avec des groupes européens. Du coup, sur la voie de l'équilibre des flux, le marché euro-algérien attire aujourd'hui plus de concurrents qu'autrefois. L'arrivée récente du groupe Nolis sur le segment en témoigne.
Contrairement aux axes Est-Ouest où les taux de fret ont tendance à connaître de très grandes variations, les experts s'accordent à reconnaître que le "trade" Europe-Maghreb reste plus stable. À titre d'exemple, un conteneur de 20 pieds entre Marseille et Alger est facturé entre 565 euros à destination de "port centre" et un 40 pieds est facturé actuellement 1.200 à 1.320 euros. La rentabilité est donc bien meilleure que sur l'Extrême-Orient, un marché qui immobilise les équipements longtemps pour des taux de fret qui ont toujours du mal à décoller.

La Libye s'ouvre vers le monde

Quant à la Libye, longtemps repliée sur elle-même et ne vivant qu'autour des bonnes ressources tirées du négoce du pétrole, elle s'ouvre enfin sur le monde. Quelques lignes régulières voient le jour depuis plusieurs mois reliant Khoms, Misrata, Benghazi et Tripoli aux ports d'Europe, notamment.
Globalement, le Maghreb, qui est resté longtemps inféodé à l'économie européenne pour des raisons liées à l'histoire coloniale du Vieux-Continent, s'en émancipe au fur et à mesure. L'Algérie se tourne de plus en plus vers des pays tiers tels que la Turquie et la Chine.

Vincent Calabrèse

Mardi 22 Avril 2014



Lu 157 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy