Le Parlement européen veut inclure le maritime au marché du carbone


Le Parlement européen a voté en faveur d'une inclusion du transport maritime au marché d'échange de quotas d'émissions de CO2 de l'UE. Il appuie ainsi les efforts de l'Union pour mettre la pression sur le secteur alors que Bruxelles vise la "neutralité carbone" du continent d'ici 2050.


Le shipping devrait y avoir droit à son tour. Alors que le transport maritime mondial est responsable de 2 à 3 % des émissions totales de gaz à effet de serre dans le monde – soit plus que les émissions de n’importe quel pays de l’UE –, il s'agit du seul secteur qui n'est soumis à aucun engagement spécifique européen en matière de réduction d'émissions de CO2.

Insuffisance des politiques actuelles

Mercredi 16 septembre, les eurodéputés ont approuvé à une très large majorité une proposition de la Commission européenne – visant à intégrer le transport maritime au marché du carbone de l'UE, ou système d'échanges de quotas d'émissions (SEQE).
Plus grand marché du carbone au monde, ce dernier régit les émissions des industries lourdes européennes et des centrales électriques.
Le Parlement européen a cependant jugé que les politiques de réduction des émissions fondées sur le marché "ne suffisaient pas". Il a décidé d'aller plus loin que l'exécutif européen, exigeant que les compagnies maritimes réduisent d'au moins 40 % d’ici 2030 leurs émissions annuelles moyennes de CO2 par unité de transport. En 2017, 13 % des émissions totales de gaz à effet de serre issues des transports dans l'UE provenaient du secteur maritime, a rappelé le Parlement.

Principe pollueur-payeur

Le texte doit à présent être négocié avec les 27 États membres en vue d'élaborer la forme finale de la législation.
"C'est un grand pas vers le combat climatique dans le transport maritime. L'objectif d'une réduction de 40 % de ses émissions d'ici 2030 représente une réduction globale de 1,5 % du total des émissions européennes pour le même volume de fret", expliquait dès mardi l'eurodéputée Jutta Paulus (Verts), rapporteuse du texte. "Nous demandons (...) d'appliquer le principe pollueur-payeur, le secteur maritime doit faire sa part", insistait-elle.
Par ailleurs, les eurodéputés ont appelé mercredi à établir un "Fonds pour les océans" pour la période 2022-2030, financé par les recettes tirées de la mise aux enchères des quotas dans le cadre du marché carbone, afin "d'optimiser l'efficacité énergétique des navires et soutenir l’investissement dans les technologies et infrastructures innovantes" tout en contribuant à la protection des écosystèmes marins.
Un vaste "plan d'action climat" détaillé préparé par la Commission non encore rendu public propose d'"inclure au moins le transport maritime intra-européen dans le système d'échanges de quotas d'émissions".

 

L'UE relève ses ambitions pour 2030
Comme prévu, la Commission européenne a relevé son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de l'UE. L'exécutif européen propose de réduire de 55 % les émissions de l'UE d'ici 2030 par rapport à 1990, a annoncé la présidente de la Commission Ursula von der Leyen devant le Parlement européen – soit bien davantage que l'objectif actuel de - 40 %. La Commission évoquait jusqu'alors une nouvelle fourchette de 50 % à 55 %.
Ce relèvement "est trop important pour certains et insuffisant pour d'autres. Mais notre économie et notre industrie peuvent y faire face", a affirmé Ursula von der Leyen à l'occasion de son discours sur l'état de l'UE, qui a fait de la lutte contre le changement climatique une de ses priorités.
Ce nouvel objectif, qui reste à confirmer par les États membres, s'inscrit dans le projet plus vaste de la "loi Climat" qui fixe à 2050 l'objectif de neutralité carbone pour l'UE. Il sera assorti d'un ambitieux "plan climat" qui mettra à l'épreuve de nombreux secteurs économiques, à commencer par l'automobile.

AFP

Jeudi 17 Septembre 2020


Lu 1424 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal