Le blank sailing brandi à nouveau en octobre sur l'axe Asie-Europe


Sur l'axe Europe-Asie, le phénomène du blank sailing a refait surface en octobre. Une tendance qui n'est pas encore suivie de manière homogène par tous les transporteurs maritimes. Avec la réduction de capacité, l'offre sur ce trade n'a pas encore vraiment baissé mais s'est restructurée.


© Zim
© Zim
Avec la baisse de la demande transport, la chute des taux de fret spot allant jusqu'à 75 %, l'offre se réorganise sur le marché Extrême-Orient-Europe. Les opérateurs de ligne régulière ont entamé en octobre des restrictions en supprimant des départs.
Ainsi, les membres de l'Ocean Alliance ont proposé le mois dernier vingt-trois départs avec leurs six services reliant Shanghai à l'Europe du Nord, selon le cabinet de courtage et consultant Alphaliner. Dix-huit départs ont été enregistrés avec cinq services entre Shanghai et les ports de Méditerranée
Les membres de THE Alliance, avec leurs deux services reliant Shanghai et l'Europe du Nord (FE2 et FE4), ont mis sur le marché neuf départs hebdomadaires en octobre. Ils ont également proposé neuf départs par semaine dans le cadre de leurs trois lignes Asie-Méditerranée.
Mais la plus forte réduction de capacité a été effectuée par 2M, avec 17 départs sur les 6 services en sortie de Chine centrale le mois dernier. Maersk et MSC ont maintenu leurs escales avec les services AE5/Albatross, AE7/ Condor et AE10/Silk (en sortie de Ningbo). Ils ont en revanche supprimé la moitié de leurs départs sur les lignes AE1 / Shogun, AE6 / Lion et AE55/Griffin. Entre Shanghai et les ports de Méditerranée, le nombre de départs est passé à neuf avec leurs trois services.

La capacité restructurée

Le blank sailing, dont les partenaires de l'alliance 2 M sont devenus les meilleurs élèves, pour le consultant français, a permis au danois Maersk et l'italo-suisse MSC, les deux partenaires de l'alliance 2M, de revoir leur capacité à la baisse de 11,5 %, comparé à celle qu'ils déployaient il y a un an.
Sur l'axe Extrême-Orient-Europe, cette réduction de l'offre se traduit sur par une baisse de 4,2 % de leurs parts de marché communes. Elle s'élève aujourd'hui à 31,9 %, contre 36,1 % il y a un an.
De son côté, l'Ocean Alliance contrôle à ce jour 37,9 % de ces parts sur le même trade. Quant à THE Alliance, elle en détient 27,2 %.
En revanche, les compagnies maritimes ne faisant pas partie des trois alliances ont vu leurs marchés respectifs passer en un an de 0,8 % à 3 %. Une progression due au lancement du service Asia-Med Premium de Zim en avril 2022. Avec cette ligne, venue remplacer l'accord de slot qui la liait avec les deux partenaires de l'alliance 2M, la compagnie israélienne contrôle à elle seule aujourd'hui 2 % du trade Asie-Europe.  

30 % de navires supplémentaires en commande

Quant aux parts détenues par les autres transporteurs maritimes telles que China United Lines, Ellerman City Liners, Tailwind Shipping et Kalypso Compagnia di Navigazione (Rifline), elles restent limitées à 1 %.
Dans un contexte d'érosion des taux de fret, la question aujourd'hui est de savoir si ces compagnies de taille plus modeste demeureront compétitives. D'autant que les grands acteurs du marché déploient eux sur le segment des méga-porte-conteneurs.

Alors que la demande est en baisse et que les taux sont sortis de cette période de flambée qui les a soutenus pendant plus de dix-huit mois, les carnets de commandes ont continué de croître ces dernières semaines pour atteindre, en termes de capacité, un volume de 7,5 M EVP.

"Avec son service Asia-Med Premium, Zim contrôle aujourd'hui 2 % du marché"


Le nombre de navires en commande a connu une croissance de 30 %. Une hausse due aux contrats du chinois Cosco et de sa filiale hongkongaise OOCL qui ont signé des contrats portant sur 12 porte-conteneurs de plus 24.000 EVP. Ces commandes font passer le nombre de navires géants en construction à 69 navires.
La majorité de ces nouveaux porte-conteneurs sont destinés à intégrer ces prochaines années les flottes exploitées sur les services opérant sur le marché Extrême-Orient-Europe. Cinq lignes devraient se voir attribuer des navires géants.
Les membres de l'Ocean Alliance prendront livraison de 33 unités. Sur ce nombre, le chinois Cosco en recevra 24, le taïwanais Evergreen en prendra 5 et 4 autres seront livrées au français CMA CGM. MSC va recevoir 18 porte-conteneurs. Du côté de The Alliance, 12 unités sont destinées à étoffer la flotte de l'allemand Hapag-Lloyd et 6 intégreront celle du consortium japonais Ocean Network Express (ONE).
Avec toutes ces livraisons à venir, les taux de fret ne devraient pas retrouver les niveaux élevés qu'ils ont connus pendant la crise sanitaire.
Contrairement à l'axe Transpacifique, où l'offre de transport a déjà baissé de 10,5 %, sur l'axe Asie-Europe, elle se trouvait, à fin octobre, en stabilité, à 438.000 EVP, par rapport à octobre 2021.
 

Vincent Calabrèse

Mardi 22 Novembre 2022



Lu 2007 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal