Le clinker, la valeur sûre du port de Sète pour 2022


Le clinker n’a pas déçu en 2022 les portuaires en 2022. Pas plus que le roulier en provenance de Turquie. En revanche, les véhicules neufs ont reculé, Le port occitan continue de miser sur le fer pour dynamiser le report modal.


© Port de Sète
© Port de Sète
Le port de Sète a traité 5,3 Mt en 2022 contre 4,8 Mt en 2021, a indiqué son directeur général, Olivier Carmès, à l’occasion de la cérémonie de vœux à la communauté portuaire. Si le nombre d’escales maritimes (1.050) ont enregistré un « record », avec une hausse de 6 % par rapport à 2021, les escales fluviales (100) ont baissé.

Le clinker, dont l’importation depuis la Turquie a démarré en juin 2019, est resté une valeur sûre pour le port de Sète. Le trafic opéré par Cem’In’Log est ainsi passé de 190.000 à 280.000 t entre 2019 en 2022, avec un objectif à terme de 370.000 t. Une activité qui constitue un exemple en matière de transport intermodal : livraison de vrac en conteneurs par voie ferroviaire à l’usine de broyage de clinker de Tonneins, dans le Lot-et-Garonne (4 trains par semaine), et approvisionnement par voie d’eau, via le canal de Rhône à Sète puis raccordement au Rhône, de l’unité de broyage de clinker à Portes-lès-Valence (Drôme).

Après avoir frôlé la fermeture il y a 3 ans, l’usine Saipol (importation de graines, trituration et export de tourteaux, huiles et biocarburants, groupe Avril) est repartie de l’avant. Elle a confirmé son implantation à long terme à Sète, avec une première phase d’investissement de 28 M EUR et des projets de développement à partir de 2024-2025. Ce site a pesé à lui seul 20 % du trafic du port, soit 1 Mt par an. Il emploie 110 salariés.

Autre trafic en progrès, l’activité bétail, avec 115.000 bêtes exportées contre 75.000 un an auparavant.
Le roulier, en provenance de Turquie avec l’armateur danois DFDS, a poursuivi sa croissance avec ses quatre escales hebdomadaires depuis mars 2022 et la cinquième mise en service en octobre dernier. Le trafic s’est établi à 110.000 unités remorques-conteneurs l’an dernier, après 65.000 en 2020 et 83.000 en 2021.

Recul du pétrole et des véhicules neufs

« Un sixième service est programmé pour le deuxième trimestre 2023, glisse Olivier Carmès. Ce développement est lié avec le développement du fret ferroviaire et la livraison, fin 2021, de la nouvelle plateforme portée par le port, la Région Occitanie et l’opérateur VIIA, pour un investissement total de 15 M EUR. Cette nouvelle installation a doublé la capacité en termes de stockage. » L’infrastructure permet de notamment charger en horizontal l’ensemble de la flotte de remorques, avec la technologie Modalohr.

Les importations de produits pétroliers ont chuté à Sète de 20 % par rapport à 2019. Un faible niveau qui s’explique par de lourds travaux de maintenance réalisés par BP sur son site, limitant depuis trois ans ses capacités de stockage. Un retour à la normale est espéré à partir de 2024.

Le trafic de véhicules neufs, en provenance de Turquie, ont reculé également, de l’ordre de 15 %, du fait de la fermeture de sites de production suite à la pénurie de composants électroniques. Le port sétois a enregistré ainsi 90.000 véhicules pour 120 escales en 2022, au lieu de 115.000 véhicules et 140 escales en 2019.

La croisière a repris quelques couleurs

Avec 165.000 passagers (165 escales) affichés par les compagnies GNV et Baleària pour les liaisons maritimes avec le Maroc, l’activité ferry s’est maintenue. La croisière a repris des couleurs, avec 40.000 passagers en 2022 contre 115.000 en 2019. Mais Philippe Malagola, nouveau président du port, qui vient de succéder à Jean-Claude Gayssot, ne souhaite pas retrouver l’activité d’avant-crise. L’objectif révisé se traduit par un objectif de 70.000 passagers à terme, au lieu des 150.000 ciblés initialement. Le projet de nouvelle gare maritime est par ailleurs remis à plat.

Nouveau quai

D’autres équipements sont en revanche programmés ou imminents. La livraison du chantier de la connexion à quai (13,5 M EUR, avec une subvention Feder de près de 6 M EUR) est prévue pour décembre 2023. La nouvelle grue sur rail Liebherr et sa trémie dépoussiérante, pour un montant de 6,4 M EUR, doivent également être mises en exploitation cette année.

Autre investissement structurant : 500 000 EUR ont été investis dans les études préalables à la réalisation du nouveau quai I1 – un investissement estimé à 30 M EUR–, qui viendra soulager le quai H, inauguré en 2016 mais « déjà saturé ». Enfin, la drague hybride hydrogène, commandée par la Région pour 32 M EUR, devrait être livrée fin 2023.

La ligne Sète-Calais a été retenue par l’État dans le cadre du Plan de Relance axé sur le développement des autoroutes ferroviaires. Actuellement, trois rotations par semaine sont opérationnelles et depuis novembre, deux allers-retours hebdomadaires connectent Sète et Paris (terminal de Valenton).

Hubert Vialatte

Vendredi 20 Janvier 2023



Lu 993 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal