Le contexte de la réforme des ports français


L’année 2011 a été celle de l’aboutissement d’un événement qui devrait faire date dans l’histoire du secteur : la réforme des ports français. Suite de la réforme du statut des dockers, en passe de fêter ses 20 ans, ce plan vise à relancer des ports laissés sur place par leurs concurrents européens au moment de négocier le virage de la conteneurisation dans les années 90.
Ainsi, la réforme portuaire recentre l’activité des Ports autonomes, rebaptisés Grands Ports maritimes, sur leurs missions régaliennes et d’aménagement, tandis que la partie exploitation des terminaux est désormais entièrement dévolue aux opérateurs privés, avec le détachement des agents portuaires et la cession des outillages aux sociétés de manutention.
À la mutation de sept ports métropolitains s'est ajoutée, deux ans plus tard, celle de quatre établissements d'Outre-Mer.


Le terminal à conteneurs de Montoir-de-Bretagne au Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire © GPMNSN, Gilbert Cailler
Le terminal à conteneurs de Montoir-de-Bretagne au Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire © GPMNSN, Gilbert Cailler
En 2007, Nicolas Sarkozy à peine élu à la présidence de la République commandait un rapport à Claude Gressier suite à la publication de l’étude de la Cour comptes de 2006 sur les ports maritimes. Celle-ci pointait une nette diminution des parts de marchés des ports français au profit de leurs concurrents européens, en particulier dans le secteur du conteneur.

La Cour des comptes constatait aussi un manque d’investissements stratégiques et des handicaps liés à la gestion de la main-d’œuvre portuaire. Avec une augmentation de 22 % de leur trafic conteneurisé mais une part de marché tombée de 12 % à 7 % entre 1995 et 2004, les ports autonomes de France métropolitaine se faisaient damer le pion par leurs voisins, y compris sur la desserte de leur propre hinterland. Aujourd’hui, l’ensemble des ports français réalisent un tonnage inférieur au seul port de Rotterdam (435 Mt en 2011).

Dès le mois de juin, le président annonçait le lancement d’un plan de relance des ports français qui allait aboutir quatre ans plus tard à la réforme portuaire. Cette évolution était attendue par de nombreux acteurs économiques et portuaires depuis 1992 et le changement de statut des dockers, passés difficilement du giron public aux entreprises privées.
 


< Fiche précédente     I     Sommaire général     I     Sommaire de section     I     Fiche suivante  >







     

1. SPÉCIFICITÉS DU TRANSPORT MARITIME | 2. LES MÉTIERS DU TRANSPORT MARITIME | 3. LES NAVIRES DE COMMERCE | 4. LE CONTENEUR | 5. LA LIGNE MARITIME RÉGULIÈRE | 6. LA TARIFICATION DANS LA LIGNE MARITIME RÉGULIÈRE | 7. LE SYSTÈME PORTUAIRE MONDIAL | 8. LES PORTS MARITIMES FRANÇAIS | 9. LA RÉFORME DES PORTS MARITIMES FRANÇAIS | 10. LE TRANSPORT FLUVIAL ET FLUVIO-MARITIME | 11. LES MARCHANDISES DANS LE TRANSPORT MARITIME | 12. LES INCOTERMS | 13. L'EMBALLAGE DANS LE TRANSPORT MARITIME | 14. LES CONTRATS DE TRANSPORT MARITIME | 15. L'ASSURANCE MARITIME | 16. INSTITUTIONS MARITIMES ET CONVENTIONS INTERNATIONALES | 17. SÉCURITÉ MARITIME ET SÛRETÉ PORTUAIRE | 18. ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES FRANÇAISES DU TRANSPORT MARITIME





 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal