Le conventionnel aurait encore de beaux jours devant lui


Colis lourds, colis longs, hors gabarit… Le conventionnel constitue-t-il aujourd'hui une fenêtre sur le passé ou présente-t-il encore une lucarne tournée vers l'avenir ? Cette technique prouve que le savoir-faire des professionnels du transport n'a pas disparu des mers du globe.


Plus lucratif que le conteneur pour nombre de professionnels, car réservant des marges bénéficiaires que la "boîte" a du mal à dégager en raison du peu d'imagination qu'il requiert et de la faiblesse des taux de fret, le conventionnel continue d'attirer des armateurs, des transitaires, des manutentionnaires, des transporteurs routiers qui estiment que l'expertise et le savoir-faire méritent d'être rémunérés à leur juste valeur.
Avant que le conteneur (de 9 m3 d'abord, de 20 pieds puis de 40 pieds) gagne du terrain pour devenir la technique la plus répandue dans le monde, le conventionnel était la norme. Des navires aux cales aptes à accueillir des sacs, des "big bags", des lots de toutes formes, tailles ou poids sillonnaient les mers du globe. Ils étaient opérés dans les ports mondiaux avec des plans de chargement non informatisés.
Aujourd'hui, deux techniques continuent de se présenter : le ro-ro et le lo-lo. Dans les ports situés dans les zones les moins industrialisées, le chargeur n'a d'autre choix que de faire embarquer ses colis lourds ou hors gabarit sur des remorques qui seront mises à bord de navires rouliers, con-ro ou porte-conteneurs opérés dans le cadre de lignes régulières.
Dans les zones les plus industrielles, le chargeur peut affréter des navires conventionnels de type lo-lo pour faire embarquer ses colis à destination des ports concernés.

"Roll on-roll off ou lift on-lift off…"


Du côté des armateurs, tous les opérateurs n'ont pas adopté le schéma de la ligne régulière. Le trio de tête mondial est composé du chinois Cosco Shipping Specialized Carriers, de l'allemand BBC Chartering et du néerlandais Spliethoff.
Chez les commissionnaires de transport, certains grands groupes internationaux continuent de s'intéresser au conventionnel en ayant créé des départements spécialisés négociant les expéditions avec les armateurs et assurant le suivi des opérations de bout-en-bout. Quant aux manutentionnaires, ils ont conservé des compétences en matière de levage pour garantir à leur clientèle armatoriale un savoir-faire visant à la fidéliser au port.
Enfin, certains opérateurs fluviaux et transporteurs routiers tentent également de se distinguer de leurs confrères spécialisés dans la remorque ou le conteneur. Ils attendent du transport des colis lourds ou hors dimension la juste récompense d'un savoir-faire.
À entendre nombre de professionnels, le conventionnel a encore de beaux jours devant lui.

BreakBulk Europe : l'édition 2018 fait escale en Allemagne

BreakBulk Europe, le salon européen du conventionnel, se déroule cette année du 29 au 31 mai dans le port allemand de Brême. La 13e édition du transport maritime des colis lourds ou aux dimensions exceptionnelles devrait regrouper 500 exposants et 10.000 participants.
Selon Breakbulk Events & Media, les organisateurs de l'événement, seront présents sur le salon nombre de chargeurs, armateurs, transitaires, ports, transporteurs et équipementiers spécialisés dans le conventionnel.
Le salon européen, qui s'était déroulé à Anvers les années précédentes, permettra également cette année d'assister à des ateliers et des conférences.
BreakBulk Americas se tiendra dans le port de Houston du 2 au 4 octobre 2018. Au Moyen-Orient, BreakBulk Middle East aura lieu à Dubaï du 11 au 12 février 2019. En Chine, le salon du conventionnel se déroulera à Shanghai du 20 au 21 mars 2019.


Vincent Calabrèse

Jeudi 24 Mai 2018



Lu 392 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy