Le coût des mesures sanitaires s'ajoute à celui de la crise


L'Union TLF, le Comité national routier et la Fédération nationale des transports routiers ont fait une première évaluation des surcoûts liés aux mesures sanitaires dans le secteur. Leurs travaux montrent qu'ils s’élèvent à plus de trois euros par salarié et par jour.


Le coût des équipements individuels de protection ainsi que les formations associées est évalué à 2,5 euros par jour et par salarié © Star Service
Le coût des équipements individuels de protection ainsi que les formations associées est évalué à 2,5 euros par jour et par salarié © Star Service
Assurer la protection sanitaire des salariés qui garantissent l’approvisionnement des Français a un coût pour les entreprises de transport et de logistique. Cette charge se ventile en trois postes selon un sondage de l’Union TLF auprès de ses adhérents.
Le premier concerne les équipements individuels de protection ainsi que les formations associées. Il est évalué à 2,5 euros par jour et par salarié. Le deuxième couvre l’aménagement des locaux et entrepôts logistiques (cloisons, réorganisation des espaces, désinfection, équipements sanitaires…). Ce surcoût est estimé à 0,15 euro par m2. Enfin, la fédération professionnelle a calculé l’impact sur la productivité lié à la mise en œuvre de ces mesures et à l’adaptation des process.

"Les surcoûts liés aux mesures sanitaires fragilisent un peu plus la filière"


L'Union estime sa baisse à 15 % et rappelle que "ces surcoûts s’ajoutent aux pertes déjà engendrées par la crise", fragilisant un peu plus les entreprises de la filière. Pour son président Éric Hémar, "avant même de parler de relance, verte ou pas, la priorité à court terme est de sauvegarder le secteur pour limiter son impact sur l’emploi. Il faut trouver les solutions pour gérer ces surcoûts. Nous appelons l’État ainsi que l’ensemble de la chaîne logistique à nous aider à amortir le choc. C’est vital si l’on veut garder une chaîne logistique debout".

20 % des camions toujours à l’arrêt

De son côté, le Comité national routier a publié (CNR) ses recherches sur le poids économique du chômage partiel et de la prime défiscalisée pour les transporteurs routiers de marchandises. Il rapporte que le coût salarial est renchéri jusqu’à 83 % depuis le 1er juin. Ce taux intègre la diminution de 100 % à 85 % de la prise en charge par l’État dans le dispositif "chômage partiel".
La dernière enquête de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR) sur l’impact de la crise sanitaire pour les entreprises du secteur livre d’autres enseignements. Plus de la moitié serait encore en arrêt partiel et 21 % des camions seraient toujours inutilisés. L'enquête fait apparaître une chute du chiffre d’affaires des transporteurs de 48 % en mars et de 44 % en avril.
Pour la FNTR, le coût lié à la mise en œuvre des mesures sanitaires augmenterait de 7,2 % leurs charges. La fédération relève enfin une hausse de 21 % du nombre de kilomètres à vide et déplore que 30 % des transporteurs subissent des pressions tarifaires de la part de leurs clients. Dans ce contexte, "plus d’un tiers des chefs d’entreprises anticipe une réduction de leurs effectifs".

Érick Demangeon

Vendredi 12 Juin 2020



Lu 804 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Septembre 2020 - 20:34 Rhenus France s'est adapté pendant de confinement


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal