Le groupe IAG peut enfin souffler


Grâce à la reprise de la demande, la maison mère des compagnies British Airways et Iberia, a retrouvé la rentabilité deuxième trimestre pour la première fois depuis les pertes abyssales de la pandémie.


© Stuttgart Airport
© Stuttgart Airport
IAG affiche un bénéfice net de 133 millions d'euros au second semestre, contre une perte de 981 millions d’euros l'an dernier, quand le trafic aérien souffrait encore largement des restrictions aux déplacements. Il a divisé sa perte nette par trois, à 654 millions d'euros, sur le premier semestre.

"Au deuxième trimestre, nous avons renoué avec les profits pour la première fois depuis le début de la pandémie, grâce à une forte reprise de la demande sur toutes nos compagnies aériennes", a dit Luis Gallego, directeur général du groupe, également maison mère de Vueling ou Aer Lingus.

Le secteur aérien a été l'un des plus durement touchés par la pandémie de Covid-19 qui a paralysé le trafic mondial pendant des mois, mais la demande redécolle fortement et IAG s'attend à un bénéfice opérationnel dans le vert pour l'ensemble de l'année.
Ceci à condition "qu'aucun autre revers lié au Covid-19 et aux restrictions" sanitaires ou aucun "impact lié au contexte géopolitique" ne vienne perturber les opérations, prévient toutefois le groupe.

IAG indique avoir tourné au deuxième trimestre à 78 % de sa capacité de 2019, en nette hausse par rapport aux trois mois précédents (65 %). "Il y a eu une demande survoltée de voyages internationaux au sortir de la pandémie sur laquelle IAG a capitalisé, particulièrement forte vers l'Espagne et l'Amérique latine", a résumé Victoria Scholar, analyste chez Interactive Investor.

Manque de main-d’œuvre

Les compagnies espagnoles Iberia et Vueling ont ainsi réalisé les meilleures performances du groupe, tirées par le marché intérieur espagnol et les liaisons avec l'Amérique du Sud, où la demande a dépassé le mois dernier les niveaux de 2019. Mais "la reprise d'IAG sur les longs courriers est à la traîne", a tempéré Matt Britzman, analyste de Hargreaves Lansdown, notamment parce que "les restrictions (sanitaires) qui sont toujours en vigueur dans de grandes parties d'Asie n'aident pas" au redémarrage du trafic sur ces destinations.

Et British Airways, qui avait supprimé quelque 10.000 emplois pendant la pandémie, peine à recruter suffisamment vite pour suivre la reprise du trafic, et la compagnie a dû alléger fortement ses opérations ces derniers mois, annulant des milliers de vols jusqu'à fin octobre.

Des problèmes de main d'œuvre qui perturbent aussi l'aéroport londonien d'Heathrow, sa base, qui a forcé les compagnies aériennes à réduire un peu plus leurs plannings de vols. Ces facteurs ont conduit IAG à réduire sa prévision de capacité pour l'année complète de 80 % à 78 % de 2019.

"Notre secteur continue de faire face à des défis historiques en raison de l'intensification sans précédent des opérations, en particulier au Royaume-Uni où les difficultés opérationnelles de l'aéroport d'Heathrow ont été aigües", a reconnu Luis Gallego.
British Airways assure travailler à l'amélioration de la situation. La compagnie a déjà recruté 4.000 personnes pour faire face à la demande et prévoit de monter à 7.000 recrutements d'ici fin décembre.

IAG modernise aussi sa flotte vieillissante grâce à l'achat d'avions plus économes en carburant. Il a commandé depuis le début de l'année 59 avions de la famille A320neo à Airbus et 50 Boeing 737. Le groupe n'a pas non plus renoncé à son projet de rachat de la compagnie espagnole Air Europa, annoncé en 2019 mais mis à mal par la pandémie puis par les réticences de la Commission européenne. IAG avait annoncé en mars l'octroi à la compagnie d'un prêt de 100 millions d'euros pouvant être converti en prise de participation de 20 %.

"Dès que nous pourrons aller de l'avant, nous convertirons ce prêt en capital, puis à partir de cette position, nous analyserons la possibilité de reprendre 100 % de l'entreprise", a déclaré Luis Gallego vendredi lors d'une conférence d'analystes.

Olivier Devos

Lundi 1 Août 2022



Lu 1721 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2022 - 16:19 Les compagnies aériennes voient le bout du tunnel


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal