Le marché de l'affrètement conteneurisé achève 2019 en demi-teinte


Dans le secteur du conteneur, le marché de l'affrètement termine l'année 2019 en douceur, avec des évolutions diverses en fonction de la taille des navires.


Les navires les plus gros ont bénéficié d'une demande plus soutenue en 2019 © Port of Antwerp
Les navires les plus gros ont bénéficié d'une demande plus soutenue en 2019 © Port of Antwerp
Selon Alphaliner, les plus gros porte-conteneurs situés dans la catégorie des 5.500 EVP et au-delà ont bénéficié de taux d'affrètement qui ont affiché en 2019 une certaine fermeté car l'offre est restée insuffisante.
"Le manque persistant de tonnages disponibles dans ces catégories de navires est du meilleur augure pour les armateurs lorsque la demande reprendra en 2020", prévoit le cabinet de consultant parisien Alphaliner. Selon ce dernier, les navires du type panamax (4.000 à 5.299 EVP) achèvent l'année 2019 bien mieux que 2018.
Le nombre de porte-conteneurs affrétés à temps représente aujourd'hui la moitié de ce qu'il était l'an dernier en décembre et les taux d'affrètement sont en revanche 30 % plus élevés. Globalement, les navires les plus gros ont bénéficié d'une demande plus soutenue en 2019, portée essentiellement par la nécessité de remplacer ceux partis pour se faire équiper d'un scrubber.

Surcapacité chronique dans les faibles tonnages

En revanche, la situation dans la catégorie des navires de taille moyenne et plus petits s'est avérée plus difficile et le demeure. "La surcapacité dans ces tailles, en particulier entre 800 et 2.600 EVP, bien que modérée, est devenue chronique", juge l'analyste. Ce qui a freiné, selon lui, toute augmentation significative des taux d'affrètement.
L'entrée en vigueur de la réglementation OMI 2020 à faible teneur en soufre, qui tend à optimiser "sur le marché les tonnages les plus importants, ne contribuera guère à aider les navires de plus faible taille. La tendance ne devrait pas concerner les unités spécialisées telles que les reefer, ceux de type chittagongmax et bangkokmax, à savoir ceux situés sur des marchés de niche, qui devraient rester compétitifs", prévoit Alphaliner.

"Demande portée par le départ des grands navires pour la pose des scrubbers"


De manière globale, la modération ou le manque d'offre devrait aider le marché de l'affrètement à se maintenir sur une trajectoire positive en 2020 car la demande globale maintient l'élan observé en 2019. Néanmoins, les navires de taille moyenne et plus petite devront voir le marché s'améliorer sensiblement.
Cependant, les navires de taille moyenne et de faible tonnage verront le marché s'améliorer si les armateurs continuent de les vendre et prévoient d'investir dans de nouveaux navires. Une tendance considérée inévitable à un moment donné, à mesure que la flotte vieillit sur le marché de l'affrètement.  Alphaliner rapporte que des navires de 9.000 EVP supplémentaires ont connu en fin d'année des prolongements de contrats dans le cadre de chartes-parties incluant la rénovation des scrubbers.

Vincent Calabrèse

Mardi 31 Décembre 2019



Lu 1004 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Septembre 2020 - 16:08 L'État au secours des armateurs sinistrés


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal