Le marché mondial de la logistique évalué à 8.226 milliards de dollars


Avec plus de 1.600 milliards de dollars en 2016, la Chine est le pays où les dépenses logistiques sont les plus élevées au monde. Ces dépenses ne sont toutefois pas synonymes de performance logistique, comme le précisent le consultant Armstrong & Associates et la Banque mondiale.


Le port chinois de Qingdao © Marketing Chine
Le port chinois de Qingdao © Marketing Chine
Au plan mondial, les dépenses logistiques ont été estimées par le cabinet américain Armstrong & Associates à 8.226 milliards de dollars américains en 2016, transports inclus. La zone Asie-Pacifique se classe en première position en étant à l’origine de près de 40 % de ce volume, soit 3.184 milliards de dollars. La Chine s’y distingue puisque, à elle seule, elle concentre 20 % des dépenses logistiques mondiales et plus de la moitié (51 %) de la zone devançant, de beaucoup, le Japon (13 %), l’Inde (9 %), l’Indonésie (7 %) et la Corée du Sud (4 %).
Au coude-à-coude, l’Amérique du Nord et l’Europe arrivent aux deuxième et troisième rang avec des dépenses logistiques évaluées à 1.856 et 1.665 milliards de dollars. Au sein de l’Europe, les dépenses logistiques de la France s’élèveraient à près de 238 milliards. Suivent ensuite le Moyen-Orient (467 milliards), l’Amérique du Sud (431), l’Afrique (343) puis la Russie et la Communauté des États Indépendants (CEI) à hauteur de 279 milliards de dollars.

Performances à améliorer

Le poids des dépenses logistiques d’un pays n’est toutefois pas synonyme de performance. Dans la zone Asie-Pacifique par exemple, le ratio coûts logistiques sur Produit intérieur brut (PIB) s’élève à 12,7 %, très loin des scores observés en Amérique du Nord (8,6 %) ou en Europe (9,5 %), voire de la moyenne mondiale à 10,9 %.

"La France dans la moyenne européenne en termes de coûts logistiques"


La France se classe dans la moyenne européenne avec un ratio de 9,5 %. Bien que premier de la classe en dépenses logistiques, la Chine affiche un ratio de 14,5 %, surclassée en Asie-Pacifique par un grand nombre de pays dont Hong Kong, le Japon et Singapour, tous trois à 8,5 %, la Corée du Sud ou Taïwan à 9 %.
Cette différence entre dépenses et performance logistiques est confirmée dans le classement de la Banque mondiale. Dans son dernier indice de la performance logistique publié en 2016 où l’Allemagne, le Luxembourg, la Suède, les Pays-Bas et Singapour se hissaient aux cinq premières places, la Chine n’apparaît qu’à la 27e position. L’indice de la performance logistique de la Banque mondiale agrège six critères : l’efficacité des dédouanements, la qualité des infrastructures, la compétitivité des transports, la compétence des services logistiques, les systèmes de suivi des envois et les délais d’acheminement.

Priorité nationale pour la Chine

La Chine a pris conscience de l’importance des enjeux et coûts logistiques domestiques sur la compétitivité de son économie. La logistique y est devenue priorité nationale via le plan Chine Logistique Industrie 2014-2020 avec pour objectifs "une meilleure intégration des secteurs logistique et manufacturier", ainsi que "le développement des nouvelles technologies dans les process logistiques". Ce plan prévoit de faire croître de 8 % par an la valeur ajoutée logistique et de ramener les coûts logistiques à 7,5 % de son PIB d’ici 2020.
Au 16e rang dans le classement de la Banque mondiale en 2016, la stratégie France Logistique 2025 a également pour objectif de hisser la France dans le top cinq mondial sous dix ans.

Érick Demangeon

Jeudi 28 Décembre 2017



Lu 2144 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse