Le palladium recule, le cuivre et le cacao progressent


Les cours du palladium ont reculé en raison de prises de bénéfices. Ceux du cuivre se maintiennent alors que ceux du cacao progressent.


© Bulk Carrier Grabs
© Bulk Carrier Grabs
Le prix du palladium a reculé la semaine dernière alors qu’il était à son plus haut depuis cinq mois le 31 janvier 2022 à 2.453,77 dollars. Le 4 février, l'once de platine coûtait 2.305,70 dollars, contre 2.378,88 dollars sept jours plus tôt en fin d'échanges. La Russie est le deuxième producteur mondial, après l'Afrique du Sud, de ce métal, et les tensions en Ukraine dopent donc son prix, qui reste en hausse de plus de 20 % depuis le début de l'année malgré les prises de bénéfices de cette semaine. "Cela dit, pour l'instant, il n'y a pas eu de perturbations de la production ou des exportations", remarque Giovanni Staunovo, analyste chez UBS.

Par ailleurs, si le palladium est classé parmi les métaux précieux il est également crucial pour l'industrie automobile en raison de son utilisation dans la confection de catalyseurs. "Les ventes de véhicules aux États-Unis ont augmenté plus que prévu en janvier", dopant les perspectives de la demande, souligne Daniel Briesemann, analyste chez Commerzbank.

Le cuivre en forme

Le cours du cuivre a démarré la semaine en recouvrant ses pertes de la semaine passée, avant de perdre son élan sur le London Metal Exchange (LME), et ne devrait pas voir ses cours s'envoler grâce à une offre prévue plutôt généreuse. La tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s'échangeait à 9.763,50 dollars le 4 février, contre 9.507,50 dollars le vendredi précédent à la clôture.

Le cuivre est un composant industriel, utilisé dans les câbles électriques, de l'immobilier à l'électronique, dont la demande varie avec la santé de l'industrie et la croissance mondiale. L'lnstitut national des statistiques du Chili, premier producteur mondial de cuivre, a annoncé en début de semaine que le pays a produit un peu moins de 504.000 tonnes de cuivre en décembre 2021.

"Il s'agit de la quantité la plus importante depuis douze mois", commente Daniel Briesemann, de Commerzbank. "Néanmoins, l'augmentation de la production en décembre n'a pas pu empêcher une baisse de 1,9 % de la production de cuivre sur l'ensemble de l'année 2021, soit 5,68 millions de tonnes."

Selon la compagnie minière chilienne Codelco, citée par Commerzbank, la production de cuivre devrait également augmenter au niveau mondial en 2022 et 2023, dépassant la croissance de la demande.
"La situation de l'offre, qui devrait de toute façon s'améliorer, devrait, à notre avis, empêcher une forte hausse des prix du cuivre", assurent les analystes de Commerzbank.

Le cacao progresse

Les cours du cacao ont progressé, stimulés par une demande à nouveau en hausse, atteignant un plus haut depuis plus de trois mois pour le cours de Londres. La tonne de cacao pour livraison en décembre valait 1.815 livres sterling le 4 février, un plus haut depuis fin octobre 2021, contre 1.734 livres sterling le vendredi précédent en fin de séance.

À New York, la tonne pour livraison en mai valait dans le même temps 2.732 dollars, contre 2.546 dollars sept jours auparavant.
"La demande va continuer à s'améliorer", assure Jack Scoville, analyste chez Price Group. "Le temps est généralement bon pour l'Afrique de l'Ouest et l'Asie du Sud-Est", les deux principales régions productrices, poursuit l'analyste.

Mais selon lui, certains producteurs d'Afrique de l'Ouest s'inquiètent du temps sec observé ces deux dernières semaines, ce qui pourrait alors aboutir à une offre plus timide. Mais pour le moment, "la production en Afrique de l'Ouest semble être bonne cette année", affirme M. Scoville.

AFP

Lundi 7 Février 2022



Lu 825 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal