Le port d'Anvers investit dans le report modal


Le port d’Anvers va investir 1,4 million d’euros dans les trois prochaines années pour concrétiser des projets ayant pour objectif de fluidifier le trafic des marchandises. Les sept projets sélectionnés à ce jour, habilités à bénéficier d’un soutien financier, devraient permettre de réduire de 250.000 le nombre d’acheminements de marchandises par camions effectués chaque année.


© Port of Antwerp
© Port of Antwerp
Pour le port d'Anvers, les décisions gouvernementales prises en matière de report modal vont faire des envieux en France. À Anvers, s’appuyant sur l’appel d’offres émis par l’Autorité portuaire, le gouvernement flamand devrait débloquer 1,4 million d’euros au cours des prochains mois pour "insuffler un caractère durable au transport, aussi bien au cœur de la cité portuaire qu’en périphérie".
Jacques Vandermeiren, directeur général de l’Autorité portuaire, a souligné lors du sixième Événement intermodal organisé par le port scaldien : "La mobilité sur le système routier flamand nous concerne tous". Et d'expliquer : "Beaucoup de gens estiment que le port constitue la principale source de congestion sur nos routes, mais, en réalité, il n’est qu’un utilisateur du réseau routier parmi tant d’autres. N’oublions pas que notre région est un carrefour économique majeur entre les Pays-Bas, le Nord de la France et la Ruhr, du côté allemand. Au cours des prochaines années, les travaux vont donc débuter sur différents projets destinés à améliorer la mobilité dans cette région, mais il convient de noter que le seul apport d’infrastructures additionnelles ne sera pas suffisant".
Marc Van Peel, échevin en charge du port d’Anvers, a de son côté précisé le contexte : "Un changement modal vers des méthodes de transport plus durables, capables de soulager nos routes, voire de les éviter complètement, est un élément crucial pour mettre en œuvre une mobilité plus efficace, non seulement à court terme, mais aussi dans le futur. C’est la raison pour laquelle l’Autorité portuaire apportera son soutien à des projets du secteur privé contribuant à l’efficacité des transports routiers et autres, au niveau du port et de sa périphérie".

Un appel d’offres incitatif

Selon la direction du port anversois, les sept projets qui bénéficieront d’un soutien financier ont été sélectionnés sur la base d’un appel d’offres émis en début d’année 2017 par l’Autorité portuaire, l’objectif étant d’inciter le marché à proposer des solutions de mobilité novatrice et durables, ou d’améliorer les solutions existantes afin de gérer le flux du commerce maritime. "Les projets soumis ont été évalués en fonction de différents critères, notamment comme alternative viable et économiquement compétitive aux solutions actuelles, moins durables pour leur part. Mais ils devaient aussi s’appuyer sur un business plan profitable. Les sept projets retenus peuvent chacun compter sur un soutien de 200.000 euros maximum, réparti sur une période de trois ans", explique-t-elle.
Ainsi, l’opérateur de terminaux DP World axe le sien sur l’amélioration des systèmes ferroviaires actuels, avec en parallèle la mise en œuvre de nouveaux services par le rail. Le port d'Anvers précise qu'une liaison nouvelle avec Stuttgart offrira à l’industrie automobile allemande une alternative de transport durable. Le groupe dubaïote s’est fixé pour objectif d’élargir la proportion du transport ferroviaire dans ses opérations, avec un gain de 10 % à l’horizon 2020. Un projet qui permettra de réduire de 50.000 le nombre de transports routiers chaque année.

"Sept projets retenus par l'Autorité portuaire"


Le fournisseur de services logistiques multimodaux Delcatrans développe une plateforme frigorifique pour le transport par barge, sur son terminal fluvial de Wielsbeke. Avec l’utilisation de barges pour le transport vers/depuis Anvers, ce projet permettra de supprimer annuellement 5.400 trajets routiers.
Pour sa part, Hakka NV, qui exploite une plateforme numérique pour l’industrie des poids lourds, a soumis un projet basé pour développer une application permettant d’identifier des charges utiles pour le trajet retour des camions. Sur un an, cette modalité permettrait d’économiser 120.000 trajets routiers.
Quant au projet de Port-Liner, société néerlandaise spécialisée dans la construction de barges "zéro émission", il porte sur la construction de cinq barges hybrides qui navigueront entre le terminal intermodal De Kempen, au sud du pays, et Anvers. Ces barges permettront de faire l’économie de quelque 23.000 trajets routiers chaque année. De son côté, l'opérateur Danser a soumis deux concepts innovants en matière de transport par barge, avec à la clé la suppression de 26.000 trajets routiers annuels. Un projet qui repose sur la mise en œuvre d’un concept de réseau en étoile le long du canal Bruxelles-Escaut, et d’un système de corridor entre le Nord de la France et Anvers.
Membre du groupe Euroports, Euroports Inland Terminals souhaite mettre en œuvre une nouvelle liaison ferroviaire entre Liège (Île Mosin) et le port d’Anvers. En assurant une connexion directe deux fois par semaine à compter de janvier 2018, la région autour de Liège, déjà très bien desservie par barge, deviendra également plus accessible aux clients en quête de capacités ferroviaires. En l’espace d’un an, le nombre de trajets routiers devrait être réduit de 16.200.
Enfin, l'opérateur de terminaux Slovak Shipping and Ports commencera à exploiter des trains composés d’un ensemble de wagons intermodaux et conventionnels qui assureront une liaison deux fois par semaine entre le terminal de Bratislava et le port d’Anvers. Selon la direction du port d'Anvers, "cette fréquence sera ultérieurement portée à quatre connexions hebdomadaires. En reliant par le rail le port belge à la partie orientale de l’hinterland européen, ce projet économisera 6.000 transports routiers chaque année".

Vincent Calabrèse

Vendredi 5 Janvier 2018



Lu 1353 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy