Le port de Cochin en tête des hausses de trafic


Entre avril et décembre 2017, les douze ports majeurs en Inde ont enregistré une hausse de 3,64 % du trafic, Cochin affichant la plus forte croissance.


© Keller
© Keller
Représentant 61 % du trafic de marchandises du pays, les douze ports majeurs indiens ont terminé l'année 2017 sur une note positive. Globalement, leur part dans le trafic a en effet progressé de 3,64 % entre avril et décembre 2017. Un résultat surtout attribuable à huit d'entre eux qui ont connu une progression dans le vert. À savoir les ports de Calcutta, y compris Haldia, Paradip, Visakhapatnam, Chennai, Cochin, New Mangalore, JNPT et Kandla. "Les principaux ports indiens ont enregistré une croissance de 3,64 % et ont traité ensemble 499,41 millions de tonnes de marchandises entre avril et décembre 2017 contre 481,87 millions de tonnes traitées durant la période correspondante de l'année précédente", a détaillé le ministère en charge des Affaires maritimes.
 
Plus de pétrole

 
Sur cette période, le port de Cochin est celui qui a affiché la plus forte croissance (17,27 %). Une envolée qui s'explique essentiellement par la progression du trafic de pétrole et de lubrifiants, dont le transport a crû de près de 28 %. Mais aussi par celle des conteneurs qui a atteint un record (12,79 %). Outre Cochin, les plus fortes croissances ont été enregistrées par les ports de Paradip dans l'Orissa (14,59 %), de Calcutta (12,45 %), de New Mangalore (6,6 %) et de JNPT (5,94 %).
 
Kandla pour le volume
 
En termes de volumes, en revanche, la palme revient au port de Kandla, situé dans le district de Kutch au Gujarat (ouest). Ce dernier a sur cette période traité 81,12 Mt de marchandises. Il précède ainsi les ports de Paradip (74,40 Mt), JNPT (48,89 Mt), Mumbai (47,53 Mt) et enfin de Visakhapatnam (46,56 Mt).

"Construction de nouveaux ports et de 142 terminaux au sein des ports majeurs"


En 2017, le total du trafic de marchandises est pour l'heure estimé autour de 1.758 millions de tonnes. Mais l'objectif du gouvernement est de faire en sorte que ce volume atteigne pour l'ensemble des ports indiens plus de 3.130 millions de tonnes d'ici 2020. Un volume auquel les 200 ports mineurs devraient également contribuer pour plus de la moitié.
 
Réforme des partenariats publics-privés
 
Pour y parvenir, le gouvernement indien compte sur le déploiement de son programme Sagarmala. Dans ce cadre, la construction de nouveaux ports et de 142 terminaux au sein des ports majeurs est en marche. L'investissement total se chiffre à 22 milliards de dollars d'ici 2035.
Les autorités ont par ailleurs annoncé leur intention de faire évoluer le modèle de concession pour les partenariats publics-privés dans les projets portuaires. Au menu, par exemple, la création d'un mécanisme de résolution des conflits et le changement dans le modèle des revenus. Ainsi le paiement de la redevance pour les ports sera basé sur les "millions de tonnes de fret manutentionnées" et non plus sur le pourcentage des recettes brutes basé sur les tarifs déterminés par la Tariff Authority for Major Ports (TAMP). Une fois effectuée, l'exploitant du port paiera les redevances sur le revenu réel et non sur ceux estimés. "Nous espérons que cette réforme nous aidera à faire évoluer les situations dans douze projets actuellement bloqués que nous avons identifiés", a souligné Nitin Gadkari, le ministre en charge des Infrastructures.

Marjorie Cessac

Lundi 15 Janvier 2018



Lu 603 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy