Le port de Rotterdam frôle la barre des 120 millions de tonnes


Le port de Rotterdam a enregistré au premier trimestre 2017 une hausse de trafic qui lui a permis de frôler la barre des 120 millions de tonnes. Une évolution par rapport aux trois premiers mois de 2016 portée essentiellement par le conteneur, qui a connu une belle progression, mais freinée par les vracs liquides qui ont marqué un recul.


© Port of Rotterdam
© Port of Rotterdam
À 119,3 millions de tonnes, le port de Rotterdam a achevé le premier trimestre sur une augmentation de 2 %. Conformément à la tendance des autres ports européens, il a dû faire face à une baisse des hydrocarbures et des autres vracs liquides.
Le conteneur a progressé de 10,8 %, à 34,3 Mt, sur le registre du volume, et de 8,8 % à 3,3 millions d'EVP. "Notre activité sur le terminal de Maasvlakte 2 s'améliore sans cesse et les armateurs ont rapporté les volumes en transbordement qu'ils nous avaient enlevés en faveur d'autres ports entre la fin de 2015 et le début de 2016", souligne la direction du port de Rotterdam. Un phénomène qui s'est concrétisé, à ses yeux, par une hausse de 22,4 %, à 5,9 Mt générés par le trafic des navires feeders.

"La reconfiguration de la desserte de l'Asie favorable au grand hub de l'Europe"


Des feeders assurant le transport de conteneurs vers des ports européens n'étant pas directement touchés par des services intercontinentaux, indique le port néerlandais qui estime renforcer sa position de hub dans le domaine du conteneur. La direction de l'établissement juge que la reconfiguration du secteur introduite début avril avec l'arrivée des nouvelles alliances s'est annoncée particulièrement favorable au port de Rotterdam dans le cadre de la desserte de l'Extrême-Orient. Le port estime que ce phénomène sera encore plus lisible dans quelques mois.
Allard Castelein, président de l'autorité portuaire de Rotterdam, a déclaré que le port néerlandais a battu un record dans le secteur du conteneur. "Le premier trimestre 2017 s'est avéré être le meilleur trimestre que nous ayons jamais connu. Le mois de mars a constitué un record", a-t-il commenté. Et d'ajouter : "Les armateurs locaux spécialistes du conteneur ont enregistré de bonnes performances dans un secteur dont la croissance reste limitée".

Pétrole brut et GNL en progression

Dans le secteur des vracs liquides, le pétrole brut a progressé de 2,3 %, à 26,6 Mt. Quant au GNL, il a bondi de 65,6 % pour s'établir à 0,2 Mt. Selon l'autorité portuaire, l'évolution est forte mais le trafic reste faible. À 21,7 Mt, les produits raffinés ont baissé de 11,1 %. Quant aux autres vracs liquides, ils ont chuté de 9,2 %, à 7 Mt. La direction du port néerlandais explique : "Le recul des produits pétroliers est dû à la baisse du fuel russe qu'on peut attribuer à la hausse des taxes russes appliquées à l'exportation". Les autres vracs liquides ont baissé de 4,7 %, à 55,6 Mt. Les huiles chimiques et végétales ont connu un recul alors que les biofuels ont enregistré une progression, précise l'établissement portuaire.
Pour leur part, les vracs secs ont enregistré une légère progression de 3,6 % pour atteindre un total de 21,7 Mt. Les minerais de fer et la ferraille ont augmenté de 0,5 % pour s'établir à 7,9 Mt. Le charbon a marqué une hausse de 1,5 %, à 8 Mt. Quant aux vracs agricoles ("agribulk"), ils ont progressé de 14 % pour se chiffrer à 2,9 Mt. Les autres vracs secs ont connu une hausse de 8,5 % à 3 Mt.
Quant au trafic roulier, il a progressé au cours des trois premiers mois de l'année. Essentiellement portée par les échanges avec le Royaume-Uni, l'activité ro-ro a progressé de 6,5 % en un an, à 5.7 Mt. Quant au conventionnel, il a marqué un bond de 49,9 %, à 1,8 Mt. Une forte progression que la direction du port néerlandais attribue au trafic d'acier. Au total, le conventionnel et les marchandises diverses ont progressé de 14,5 % pour s'établir à 7,6 Mt.

Vincent Calabrèse

Mercredi 3 Mai 2017



Lu 766 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse