Le port de Sète attend sa gare maritime


Opérée par GNV depuis 2012 au départ de Sète, la liaison maritime vers le Maroc pourrait être étendue à l’Algérie. La nouvelle gare maritime, attendue à un horizon 2023-2024, devient urgente, face à la concurrence de Barcelone.


© Port de Sète
© Port de Sète
Vivement la future gare maritime. C’est, en substance, le message délivré par l’entourage de l’opérateur italien GNV*, qui relie le port sétois à Tanger et Nador. Prévu pour 2023-2024, signé par l’architecte Jacques Ferrier et financé par la région Occitanie, l’équipement doit permettre au port de Sète de franchir un cap en matière de croisières (115.000 en 2018) et de passagers (140.000, + 10 % par rapport à 2017). Il s’agit "d’élever le niveau d’accueil des passagers", indique Olivier Carmès, directeur du port. Plus moderne, plus accessible et mieux connectée au centre-ville que l’actuel site, la future gare maritime sera dotée "de commerces, de restaurants et de services". "La gare actuelle est enclavée, ne compte que quatre urinoirs, n’a pas d’ascenseur, alerte une source proche. La police, la douane et la sûreté travaillent dans un espace très réduit, ce qui ralentit les flux de passagers et fait perdurer les escales".

Concurrence de Barcelone

La nouvelle gare maritime ne fera cependant pas de miracle. Les niveaux historiques, atteints il y a une dizaine d’années (environ 200.000 passagers par an), ne pourront pas être égalés. "Le contexte a changé. Il y a aujourd’hui la concurrence de l’aérien, devenu compétitif avec les compagnies low-cost, explique Olivier Carmès. Et les Marocains résidant en France et en Europe effectuent moins d’allers-retours qu’avant. Nous sommes à présent sur les nouvelles générations". Sans compter la concurrence du port de Barcelone, qui offre 8 heures de traversée maritime en moins. L’objectif du port de Sète est de stabiliser le trafic "autour de 150.000 passagers". Une partie de fret pourrait être intégrée à la ligne, "si nous parvenons à relancer l’entrepôt frigorifique (opéré par Conhexa)", enchaîne Olivier Carmès.

Début d’année en demi-teinte

D’après une source proche, GNV, qui a succédé à la Comanav-Comarit en 2012 dans le port héraultais, "met régulièrement la pression sur le port de Sète, en se renseignant sur les tarifs pratiqués ailleurs". D’après Philippe Sala, PDG de la compagnie Euromer (placée en redressement judiciaire en septembre dernier, NDLR), spécialisée dans les traversées maritimes, GNV pourrait lancer de nouvelles liaisons depuis Sète, à destination de l’Algérie (Alger et Oran) notamment et, peut-être, des Baléares. Si ces liaisons se concrétisent, Sète deviendrait alors le hub méditerranéen de GNV.

"GNV pourrait lancer de nouvelles liaisons depuis Sète, à destination d'Alger et Oran notamment"


"Mais pour l’Algérie, il faudra attendre la prochaine élection présidentielle. À ce jour, il est très difficile de rencontrer les ministres", tempère le dirigeant, qui opère les escales maritimes en tant qu’agent. GNV affiche un taux de remplissage de 70 % l’hiver (un bateau tous les quatre jours) et de 100 % l’été (trois départs par semaine entre le 15 juin et fin septembre). "Il manque des bateaux de plus grande capacité, regrette Philippe Sala. La capacité actuelle des navires est comprise entre 1.000 et 1.500 passagers, avec 700 véhicules. Il faudrait aller au-delà de 2.000 passagers, avec plus de 1.000 véhicules". Mais une autre source indique un premier semestre 2019 en demi-teinte. "Des travaux de mise en conformité ont maintenu à quai les bateaux pendant dix à douze jours. Environ 4.000 passagers et 2.000 véhicules ont été perdus sur les quatre premiers mois, par rapport à la même période l’an dernier". Philippe Sala espère, "d’ici deux à trois ans", des bateaux neufs, qui écourteront les traversées de 28 à 23 heures, et qui seront "plus attrayants pour les camping-cars, sachant qu’il y a une forte demande de clients européens sur ce segment".

* Sollicité par "L’Antenne", GNV, détenu par l’armateur MSC, n’a pas souhaité répondre à nos questions

Hubert Vialatte

Lundi 24 Juin 2019



Lu 1185 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy