Le port de Strasbourg à la rencontre de Marseille


Via Marseille Fos a présenté ses atouts à la communauté portuaire strasbourgeoise, en insistant sur sa capacité à offrir des alternatives à la mer du Nord plus larges que la seule desserte du Maghreb.


© Mathieu Noyer
© Mathieu Noyer
La route de la Méditerranée fonctionne, et bien. Le port de Marseille-Fos a délivré en filigrane ce message à une centaine d’acteurs de la zone portuaire de Strasbourg, auquel il s’est présenté lundi 4 février. Consciente de mener son opération séduction dans l'hinterland naturel de la mer du Nord, sa délégation a mis l’accent sur divers atouts en comparaison d’Anvers et Rotterdam. "La congestion dans le report modal, nous ne la connaissons pas", a d’emblée souligné Christine Cabau-Woehrel, la présidente du directoire du Grand Port maritime de Marseille (GPMM), relevant que "nous regagnons des parts de marché, dans un environnement concurrentiel très compétitif". Les transit-time "effectifs", calculés à partir du déchargement du bateau jusqu’à l’Alsace, supportent aisément la comparaison vers Anvers pour de nombreuses destinations. L’autre message implicite, en effet, visait à ne pas réduire Marseille à la desserte du Maghreb, pour regarder vers le Proche-Orient et au-delà. Ainsi, Haïfa et Istanbul s’atteignent en dix jours. Avec la Turquie par exemple, la ligne est surtout utilisée à l’export, "or l’import représente un important potentiel à exploiter", relève Fatiha Jaureguy, directrice commerciale du GPMM.

L’atout de l’empreinte carbone

L’infrastructure méditerranéenne peut sortir une autre carte dans son jeu, moins attendue mais d’importance croissante parmi les chargeurs, selon elle : celle de l’environnement. "Un conteneur chinois qui passe par la Méditerranée présente une moindre empreinte carbone", annonce Christine Cabau-Woehrel. L’écocalculateur du port évalue le gain à 25 % pour une liaison Shanghai-Strasbourg par rapport à un itinéraire par la mer du Nord.
Dans ce contexte, et en l’absence de possibilité par la voie d’eau à grand gabarit, la relation par voie ferrée entre la Méditerranée et Strasbourg se porte bien. Naviland Cargo, son opérateur, a consolidé la cadence d’une navette par jour pour une durée de parcours, à partir de la sortie navire, de 38 heures dans le sens export et 39 heures en import au départ ou à destination du Fos-sur-Mer.

Convention de partenariat

Quant à l’interrogation sur la "fiabilité sociale" présente dans toutes les têtes strasbourgeoises, les représentants de Marseille-Fos se sont appliqués à la lever. Avec l’appui du témoignage d’un chargeur alsacien, l’entreprise de travaux publics Keller Fondations qui a fait du port méditerranéen français son tremplin vers le Maghreb, les Antilles et l’Afrique francophone. "Autant le sujet a constitué longtemps un problème, autant cela se passe beaucoup mieux depuis cinq à six ans", a relevé Régis Leclerc, son responsable transports.
La volonté d’intensifier les relations d’affaires entre Marseille-Fos et Strasbourg s’est gravée, lundi soir, dans le marbre d’une convention de partenariat sur le multimodal, des événements communs de promotion et la recherche-innovation. "Nous avons tout intérêt à travailler ensemble pour anticiper le glissement des routes maritimes vers le Nord", a souligné Catherine Trautmann, président du Port autonome de Strasbourg.

Christian Robischon

Mercredi 6 Février 2019



Lu 899 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy