Le port du Havre veut développer la filière d’exportation de véhicules d’occasion


Pour reprendre des parts de marché face à la concurrence des ports du range Nord, le port du Havre projette de créer une plateforme logistique dédiée à l’export des véhicules d’occasion. Le projet ACE a pour objectif de développer une offre de services et d’infrastructure compétitive.


© GPMH
© GPMH
Au départ, un constat : près de 500.000 véhicules d’occasion en moyenne passent chaque année par le port d’Anvers, en Belgique, à environ 60 % à destination de l’Afrique de l’Ouest, notamment le Bénin devenu une importante plaque tournante sur ce marché. Or, la majorité de ces flux viennent de l’Île-de-France. Sur l’axe Seine, le port du Havre qui a traité 15.000 unités en 2015 ambitionne donc de "capter des parts de marché face à la concurrence des ports du range Nord", en prenant 20 % de ce volume, soit 100.000 unités. Tel est le but du projet ACE (All Car Export). Cette étude de faisabilité, qui concerne automobiles, poids lourds, engins agricoles et de travaux publics, pièces de réemploi, est lancée pour dix-huit mois. Objectifs : mettre en place une véritable plateforme export française pour les véhicules non neufs, simplifier les formalités administratives, répondre à la réglementation "anti-poubelle" des pays africains tout comme renforcer la filière automobile en Normandie.

Associer les acteurs maritimes

Pour se positionner sur ce segment d’où il est absent depuis une dizaine d’années, le maître d’ouvrage du projet, Haropa (Le Havre, Rouen et Paris) veut associer les acteurs maritimes : armements, manutentionnaires, logisticiens, transporteurs, entreprises de casse automobile et Douane. Au programme, l’identification des clients, l’analyse des besoins, la définition des axes d’optimisation de la logistique et de la localisation de la plateforme, la simplification avec la Douane des démarches administratives, l’analyse des gains économiques, la modélisation des flux, la simulation et les tests des scénarios comme outils d’aide à la décision. Cette activité permettrait la création d’une soixantaine d’emplois directs et d’une quarantaine d’emplois indirects, selon le Critt.

"Le GPMH ambitionne de capter 100.000 unités"


Labellisé fin 2014 Novalog, le pôle de compétitivité dédié à la logistique, le projet ACE est piloté par le Centre régional d’innovation et de transfert de technologie (Critt) transport & logistique, basé au Havre, et mené par divers partenaires : le comptoir de la logistique de l’école d’ingénieurs Isel, l’unité de recherche CNRS Idees de l’université du Havre et l'Institut du droit international des transports (Idit). D’un coût de 650.000 euros financés pour plus de la moitié par la Région Normandie, par Haropa et l’Idit, "le projet ACE se situe dans le prolongement du projet Roro Max", rappelle le Critt. Lancé en 2011, Roro Max visait à développer la compétitivité et les trafics du terminal roulier qui accueillait alors 365.000 véhicules neufs. Mais la première plateforme automobile française a dû revoir à la baisse son objectif d’un trafic de 500.000 véhicules d’occasion en 2015. Cette année-là, le trafic n’a pas dépassé les 350.000 véhicules. Présent au Havre depuis 2014, European Roro Lines (ERL) est partie prenante dans le projet ACE : "Il y a au Havre un terminal roulier peu congestionné et des équipes de manutention dédiées compétentes comme SMR, commente Karim Chami, directeur général d’ERL France. Il nous faut développer cette activité et optimiser nos escales".

Natalie Castetz

Mardi 24 Mai 2016



Lu 1292 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy