Le registre français a perdu une unité au premier semestre 2017


La flotte de transport battant pavillon français comptait au premier semestre de l'année 166 navires totalisant près de 5,6 millions d'UMS, soit une capacité d'emport de 7,2 millions de tonnes de port en lourd (tpl).


© Franck André
© Franck André
Selon les derniers chiffres communiqués par la Mission de la flotte de commerce de la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer (DGITM), les effectifs de la flotte de transport française ont enregistré au cours du premier semestre 2017 trois entrées et deux sorties. Ils se sont élevés au 30 juin 2017 à 166 navires.
Répartie selon les différents registres d’immatriculation, la flotte nationale de plus de 100 UMS comprend 76 navires inscrits au Registre international français (Rif), 54 navires au registre métropolitain et 36 navires aux registres d’Outre-Mer, dont 23 en Polynésie française.
L’âge moyen de ces unités s'élève à 9,9 ans au 1er juillet 2017 contre 10 ans au 1er janvier 2017. À titre comparatif, celui de la flotte mondiale de transport est de 14,3 ans et celui de la flotte de l’Union européenne est de 14,4 ans.
Selon le rapport de la Mission de la flotte de commerce, "pondérés par classe d’âge, les navires de plus de 100 UMS de plus de 20 ans représentent 20,5 % des navires de la flotte de transport française en nombre et seulement 5,3 % en jauge brute, tandis que ceux de moins de 10 ans représentent 39,1 % en nombre et 42,6 % en jauge brute".

Arrivée du "Eagle Le Havre" chez V Ships

Au cours du premier semestre de l'année, la flotte pétrolière et gazière comptait 43 unités. Elle a connu pendant la période une entrée celle du "Eagle Le Havre", un transporteur de brut neuf d'une capacité de 113.910 tpl arrivé dans la flotte de V Ships. Ce nouveau navire a été construit en 2017 par le chantier sud-coréen Hyundai Heavy Industries (HHI) et a été immatriculé au Rif au mois de juin 2017.
La flotte française compte ainsi 12 pétroliers transporteurs de brut, 23 transporteurs de produits pétroliers et chimiques et 8 gaziers. L’entrée en flotte du transporteur de brut de chez V Ships entraîne une hausse de 2,5 % en termes de jauge et de 2,6 % en port en lourd dans le secteur.

"166 navires au 1er juillet 2017 contre 165 six mois plus tôt"


Au premier juillet 2017, la flotte de charge (une rubrique comprenant les vraquiers secs, les porte-conteneurs intégraux, les rouliers, les navires conventionnels et les autres types d'unités) a gagné une unité pour atteindre 61 navires pour une capacité d'emport de 2,4 millions de tonnes de port en lourd. Une entrée a été répertoriée au premier registre : celle du car-ferry "Porquerolles 2", rebaptisé "Free Island" depuis son acquisition par la Compagnie de navigation caribéenne.
Dans le secteur du conteneur, à 24 unités, aucun mouvement n'a été signalé par la Mission de la flotte de commerce. Il faudra attendre le second semestre de l'année voire le début de l'année 2018 pour voir immatriculer le "CMA CGM Antoine de Saint-Exupéry", le futur navire amiral de groupe français.
Les porte-conteneurs français sont âgés en moyenne de 9,1 ans contre 11,5 ans au niveau mondial et 10,7 au niveau européen.
Les conventionnels (un effectif s'élevant à 16) affichent un âge de 15,4 ans contre 19,4 ans au niveau mondial et 15,6 ans au niveau européen. Les 19 rouliers que compte la flotte nationale ont en moyenne 9,7 ans contre 18,9 ans au niveau mondial et 15,1 ans au niveau européen.

Passagers : une entrée et quatre sorties

Quant à la flotte des navires à passagers, elle s’établit, selon la DGITM, à 62 unités (contre 65 au 1er janvier 2016). Une entrée et quatre sorties ont été enregistrées. En conséquence, l’indicateur des effectifs baisse de 4,6 % mais, selon la Mission de la flotte de commerce, "l’impact sur la jauge et le port en lourd est faiblement significatif".
L'unité neuve entrée dans la flotte est le "Mary D Seven". Il s'agit d'un navire à passagers de l'armateur calédonien Mary D Enterprise, construit à Singapour par le chantier Strategic Marine. Destiné à desservir l'îlot Amédée au large de Nouméa, il peut transporter 196 passagers.
En Polynésie française, les "Arémiti 2", "Aremiti Ferry" et "Tahiti Nui 7" ont été radiés. De même, l'"Enez Edig" est sorti du périmètre. Il est exploité par Armor Navigation.
À 15,9 ans, la moyenne d'âge des navires à passagers est restée inchangée au 1er juillet 2017 par rapport au semestre précédent. Elle s'établit à 17 ans au niveau européen et 22,4 ans au niveau mondial.
La flotte de croisière française a en moyenne 9,8 ans contre 17,8 ans au niveau mondial. Les car-ferries sous pavillon national ont, pour leur part, 16,4 ans en moyenne contre 17,3 au niveau international.

Vincent Calabrèse

Mardi 2 Janvier 2018



Lu 1061 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse