Le secteur de la croisière de plus en plus plombé par le coronavirus


Paquebots immobilisés, escales interdites, contaminations à bord : le secteur de la croisière s'est enfoncé davantage dans la crise mardi 10 mars, Costa annulant tous ses périples en Méditerranée tandis que le quai d'Orsay ajoutait les croisières aux déplacements à l'étranger qu'il est "préférable de différer" en raison du nouveau coronavirus.


Avant le début de l'épidémie, le secteur de la croisière, en perpétuelle croissance, disait viser 32 millions de passagers dans le monde en 2020 © BMPM
Avant le début de l'épidémie, le secteur de la croisière, en perpétuelle croissance, disait viser 32 millions de passagers dans le monde en 2020 © BMPM
"Les croisières en Méditerranée sont annulées jusqu'au 3 avril", a annoncé mardi la direction de Costa Croisières, leader du secteur en Europe. Sa décision, qui concerne des milliers de passagers, a été prise dans la foulée des nouvelles mesures de confinement annoncées lundi soir par le gouvernement italien, étendues à l'ensemble du pays et non plus limitées aux seules régions du Nord.
Costa, filiale de Carnival Corporation, précise que, "ces derniers jours", il avait "déjà annulé et reporté tous les voyages des passagers italiens sortant du territoire italien et partant sur des croisières en dehors de la Méditerranée dans le but de limiter les risques, de préserver l'environnement et d'appliquer les mesures spécifiques émises par le gouvernement italien". La compagnie précise que "les croisières en cours feront escale dans les ports italiens uniquement pour permettre aux passagers de débarquer et de rentrer chez eux, sans excursions ni nouveaux embarquements". "En tant qu'entreprise italienne et seul opérateur de croisières battant pavillon italien, nous nous engageons à garantir le respect des réglementations, à soutenir les autorités italiennes et sa communauté dans cet effort extraordinaire pour faire face à la situation d'urgence actuelle", a déclaré Neil Palomba, président de Costa Croisières.
Depuis le début de l'épidémie, plusieurs navires de croisière ont été bloqués dans le monde pour des cas suspects ou avérés de contamination au nouveau coronavirus. D'autres ont été refoulés par peur d'une contagion. Le 5 février, le "Diamond Princess" était ainsi mis en quarantaine au large de Yokohama au Japon avec 3.711 personnes à bord : plus de 700 de cas d'infection au coronavirus s'y sont développés. Le "Grand Princess", avec 3.533 passagers et membres d'équipage, a également été confiné au large de San Francisco pendant plusieurs jours. Ce week-end, deux navires de Costa Croisières, le "Magica" et le "Mediterranea", partis respectivement de Fort-de-France et de La Réunion, ont dû renoncer à plusieurs escales.

"Les paquebots peuvent être des incubateurs géants"

Mardi également, le ministère français des Affaires étrangères a actualisé ses conseils aux voyageurs en y incluant les croisières : "Il est préférable de différer les déplacements à l'étranger (y compris les croisières), dans toute la mesure du possible, compte tenu de l'évolution de l'épidémie de Coronavirus Covid-19 et des mesures restrictives prises par certains pays". "Cette réflexion existait depuis plusieurs jours au regard des événements comme le 'Diamond Princess' ou le bateau sur le Nil" où 33 passagers ont contracté le nouveau coronavirus, a commenté Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères. "On a constaté que ces bateaux pouvaient être des incubateurs géants. Et il y a aussi un nombre croissant de ports dans le monde qui refusent les escales de ces paquebots. Tout cela a conduit à suggérer aux touristes de reporter leurs croisières", a ajouté Jean-Baptiste Lemoyne.
Depuis le déclenchement de l'épidémie de Covid-19, les croisiéristes n'ont cessé de durcir les conditions d'admission à bord. Dans ses dernières recommandations datant du 8 mars, la fédération sectorielle CLIA, qui regroupe quelque 90 % des acteurs mondiaux de la croisière, indiquait que l'embarquement dans les paquebots étaient "interdit à toute personne ayant voyagé, visité ou transité via des aéroports en Corée du Sud, Chine, Hong Kong, Macao, et toute municipalité en Italie concernée par les mesures de confinement, dans les quatorze jours ayant précédé" le départ. Elle demandait à ses membres de "procéder à des tests de température" pour tous les passagers qui embarquaient.

Katia Dolmadjan

Mercredi 11 Mars 2020



Lu 758 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 11 Septembre 2020 - 12:57 Île Maurice : Mol promet 8 millions d'euros


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal