Le trafic annuel au niveau de 2003, sans perspective d'amélioration


Le transport aérien est resté l'ombre de lui-même en 2021 avec un trafic mondial de passagers divisé par deux par rapport à l'avant-crise, et va devoir encore affronter de gros vents contraires en ce début d'année avec le variant Omicron.


© Boeing
© Boeing
Quelque 2,3 milliards de passagers ont été transportés par les airs en 2021, contre 4,5 milliards en 2019, la dernière année pleine avant la pandémie de Covid-19, a annoncé l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).

Ces chiffres préliminaires de l'agence de l'ONU basée à Montréal traduisent toutefois une légère amélioration par rapport à 2020, quand la pandémie avait mis à l'arrêt la quasi-totalité du secteur pendant des semaines. Seul 1,8 milliard de personnes avait alors pris l'avion, une dégringolade de 60 % sur un an et un retour au niveau de 2003.

Les compagnies aériennes sont restées affectées par cette crise historique l'année dernière. Elles ont réalisé un chiffre d'affaires total estimé de 251 milliards de dollars, une chute de 56,3 % par rapport aux 575 milliards de 2019, même s'il s'agit, là encore, d'un léger mieux après les 203 milliards de 2020. Pour 2022, l'OACI envisage des scénarios oscillant entre - 26 % et - 31 % de passagers par rapport à 2019 et des pertes de chiffre d'affaires entre - 32,4 % et - 37,7 % du niveau de la même année.

L'organisation, comme d'autres acteurs du transport aérien, note un contraste entre les liaisons intérieures et internationales, ces dernières pâtissant des fermetures de frontières et autres restrictions. En 2022, l'OACI estime que le trafic international de passagers restera amputé de 43 à 48 % par rapport à 2019, tandis que la fréquentation des lignes intérieures atteindra un niveau situé entre – 14 et – 19 % de celui de l'avant-crise.

Ces prévisions de l'agence onusienne sont cohérentes avec celles de l'Association du transport aérien international (Iata), qui jugeait en octobre 2021 que les compagnies essuieraient une nouvelle perte nette cumulée de 11,6 milliards de dollars cette année, contre 51,8 milliards prévus en 2021 et 137,7 milliards en 2020. Mais ces projections datent d'avant l'émergence du variant Omicron, très contagieux, qui a été identifié en Afrique du Sud fin novembre 2021 puis s'est disséminé dans le monde entier, provoquant une nouvelle série de restrictions de déplacement.

Situations contrastées

"Il n'est pas surprenant que les ventes de billets d'avion à l'international effectuées en décembre et début janvier aient brutalement chuté par rapport à 2019, ce qui augure d'un premier trimestre (2022) plus difficile qu'attendu", a estimé mercredi le directeur général de l'Iata, Willie Walsh.

Ce dernier, dont l'organisation fédère plus de 290 compagnies totalisant 83 % du trafic aérien mondial, a déploré que les "Gouvernements [aient] surréagi à l'émergence du variant Omicron" en ayant recours à des mesures dont, selon lui, "l'inefficacité a déjà été prouvée".

Jusqu'ici, le scénario de l'Iata pour 2022 prévoit des situations très contrastées selon les grandes zones géographiques, avec des compagnies aériennes américaines retrouvant le chemin de la rentabilité (9,9 milliards de dollars de bénéfices cumulés).
De leur côté, les compagnies européennes, davantage exposées aux réseaux long-courriers, devraient rester déficitaires en 2022 avec une perte prévue de 9,2 milliards de dollars, toutefois divisée par deux par rapport à 2021, selon l'Iata.

Avant Omicron, l'activité passagers s'était légèrement améliorée en novembre 2021 sur un mois, avec une chute de la fréquentation mondiale de 47 % par rapport au même mois de 2019, a souligné mercredi l'Iata. En octobre, elle était de 48,9 %. Là aussi, la situation était contrastée entre les liaisons intercontinentales (- 60,5 % sur deux ans) et les intérieures (- 24,9 %), même si ces dernières ont pâti de restrictions imposées en Chine avant Omicron, selon l'Iata.

Malgré l'empilement des mauvaises nouvelles à court terme, le secteur aérien reste optimiste pour les décennies à venir, comme en témoignent les carnets de commandes d'Airbus et de Boeing représentant plus de cinq années de production.
L'Iata table sur 10 milliards de voyageurs annuels en 2050, horizon auquel elle s'est aussi fixé l'objectif de "zéro émission nette" de CO2.

Tangi Quemener

Jeudi 13 Janvier 2022


Tags : aérien, oaci

Lu 597 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal