Le trafic du port de Dunkerque en hausse avant le Brexit


Porté par les vracs solides et liquides ainsi que les conteneurs, le trafic 2018 de Dunkerque s’élève à 51,6 millions de tonnes en hausse de 3 %. À une centaine de jours de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, la préparation du Brexit mobilise les énergies.


Le terminal des Flandres attend son extension © Jean-Louis Burnod/Happy Days
Le terminal des Flandres attend son extension © Jean-Louis Burnod/Happy Days
Faute de connaître les modalités du Brexit, Dunkerque se prépare à un scénario sans accord. "Dans cette hypothèse, les investissements nécessaires sur le port sont estimés à 25 millions d’euros dont 3,5 millions de mesures d’urgence à mener d’ici le 29 mars. Ces dernières se composent d’aménagements temporaires tels que des extensions de parkings, création de corridors sécurisés, nouveaux locaux, dont pour les douanes, et de nouvelles aubettes de contrôle", confie Stéphane Raison. Pour accélérer les procédures, l’ordonnance Brexit annoncée lors du Cimer du 15 novembre devrait entrer en vigueur avant fin janvier, précise le président du directoire du GPMD.

"Plus de 500.000 EVP escomptés en 2019"


Quant aux risques de congestion dans l’enceinte du port et à ses abords, il rappelle que le terminal transmanche opéré par DFDS dispose d’un nouveau parking d’attente d’embarquement sécurisé depuis septembre 2018.
"Ce site de 3 hectares, il peut accueillir jusqu’à 225 poids lourds soit la capacité de deux navires". Au-delà Stéphane Raison souligne que les autorités britanniques prévoient de n’accepter sur leur territoire que les véhicules et marchandises ayant acquitté leurs formalités douanières. Cela vaudra aussi à l’import. "Pour l’essentiel, ces opérations seront réalisées en amont du transit portuaire. À l’import, plus d’un tiers des camions reviennent sur le continent à vide en outre, seuls 10 % environ nécessitent des procédures vétérinaires et/ou phytosanitaires. La force et le modèle logistique du Détroit est la fluidité et la rapidité de passage, ces atouts sont à maintenir".

Record des conteneurs, baisse du transmanche

À ce stade, l’impact du Brexit sur les trafics est difficile à estimer reconnaît le GPMD mais les inquiétudes sont réelles au regard du repli de 2 % en tonnage de l’activité transmanche en 2018. À hauteur de 15,6 millions de tonnes (Mt), le nombre de camions et remorques baisse de 4 % (596.000 unités), celui des voitures de tourisme de 2 % (687.000) et le nombre de passagers de 2 % (2,62 millions de voyageurs).
Ce recul explique le fléchissement de 2 % des marchandises diverses malgré un nouveau record des conteneurs. En progression de 13 %, 422.000 EVP ont été manutentionnés avec une hausse de 14 % pour les conteneurs pleins. En plus des lignes régulières, le transbordement se développe avec la péninsule Ibérique et le Nord de l’Angleterre desservi, en partenariat avec CMA CGM, par Unifeeder depuis août (dessertes de Teesport et du port écossais de Grangemouth). Sans croire à un transfert massif du mode ro-ro aux conteneurs compte tenu des 4,2 millions de camions qui traversent la Manche chaque année, une augmentation de la part du conteneur est toutefois attendue suite au Brexit. En 2018, les diverses représentent 39 % du trafic dunkerquois.

Bonne tenue des vracs

Les vracs sont mieux orientés. Les solides progressent de 5 %, à 25,9 Mt, et concentrent 50 % du trafic dunkerquois. À l’intérieur, les minerais affichent un nouveau record à 15 Mt sous l’effet des besoins de l’usine ArcelorMittal à Dunkerque mais aussi de transbordements pour le compte du groupe, vers Brême en particulier. Le charbon s’apprécie de 7 % (6,4 Mt) et les céréales de 11 % (1,4 Mt). Quant aux "petits vracs" solides, ils progressent de 11 %. S’agissant des liquides à l’origine de 11 % du trafic dunkerquois, leur hausse de 8 %, à 8,5 Mt, est portée par la montée en puissance du terminal méthanier dont les volumes bondissent de 56 % (1,2 Mt).

Branchement électrique à quai

Parmi les temps forts de 2019, la création de Dunkerque Green Solutions par Greenmodal, filiale de Groupe Charles André, et le GPMD refond la desserte ferroviaire conteneurisée du port disposant, désormais, de liaisons renforcées avec l’Île-de-France et nouvelles avec le Sud de la France ainsi que l’Italie. Achevant le projet stratégique 2014-2018, l’année sera ponctuée aussi par la fin de l’extension du quai de Flandres au premier trimestre et l’accès au branchement électrique à quai pour tous les navires dès le deuxième trimestre. Dans le même temps, une nouvelle station d’avitaillement GNL terrestre sera mise en service suivie d’une station maritime en fin d’exercice. Courant du second semestre, à noter enfin le début de la commercialisation des zones logistique DLI Sud et industrielle ZGI ainsi que l’ouverture des installations logistiques d’Indachlor, filiale de Katoen Natie, et de Frost 24H.  

Érick Demangeon

Vendredi 11 Janvier 2019



Lu 1778 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 8 Mars 2019 - 16:20 2019, une année charnière pour la SITL


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy