Le transmanche maintient le trafic des ports de Cherbourg et Caen-Ouistreham


Alors que l'activité transmanche, largement majoritaire, a été stable, le trafic des Ports normands associés a été pénalisé par le recul massif du fret conventionnel.


© Brittany Ferries
© Brittany Ferries
L'activité de Ports normands associés (PNA) a connu une légère décrue au cours de l'année 2016. L'entité, qui regroupe les ports de Caen-Ouistreham et de Cherbourg, a enregistré un trafic de 4.850.572 tonnes, en baisse de 2,7 %.
Les deux pôles ont suivi des trajectoires équivalentes puisque l'activité du port du Calvados, qui contribue aux deux tiers du total, est en baisse de 2,6 % (3,212 millions de tonnes). Celle du port du Cotentin a reculé de 2,9 %, à 1,638 million de tonnes.

Positions transmanches consolidées

L’activité transmanche, qui compte pour 88,5 % du total sur l'ensemble des sites, a été stable en 2016, avec 4,294 millions de tonnes, contre 4,299 en 2015 (- 0,11 %). Là, les dynamiques ont été contradictoires entre les deux ports.
À Caen-Ouistreham, les volumes ont diminué de 1,91 % (2,664 Mt). Ports normands associés note cependant que "l’activité a été supérieure à celle de 2014 et la barre symbolique des 100.000 véhicules industriels transbordés reste franchie". La ligne Caen-Portsmouth de Brittany Ferries est toujours la plus fréquentée de l'Ouest de la Manche, selon le gestionnaire portuaire.
Côté Cherbourg, le trafic avec le Royaume-Uni réalisé à partir du "Barfleur" de Brittany Ferries a progressé dans de belles proportions (+ 9,5 %). "La ligne Cherbourg-Poole semble ainsi confirmer son redressement initié en 2015 et paraît avoir conquis un nouveau public, sur la base d’une offre désormais stabilisée à un départ par jour tout au long de l’année", estime PNA.
Le trafic vers l’Irlande s'est lui stabilisé (- 0,19 %), après "une année 2015 exceptionnelle" (+ 17,4 %). Le trafic transmanche de Cherbourg a dépassé le million de tonnes pour la seconde fois, à 1,629 Mt. Il est en hausse de 3 %.
Avec 50.713 poids lourds à Cherbourg (+ 2,5 %) et 101.930 à Caen (- 3,7 %), PNA a totalisé 152.643 unités (- 1,71 %) en 2016 entre France et Royaume-Uni.
"Les ports de Caen-Ouistreham et Cherbourg ont globalement consolidé leur position en 2016, après une progression spectaculaire de près de 15 % enregistrée en 2015, liée en partie aux désordres sur le Détroit".

"Conventionnel : Cherbourg enregistre la plus petite année de son histoire"


Sur les deux ports, la tendance globale a été dessinée par la plus petite partie du trafic, le conventionnel, en nette baisse l'an dernier, de 18,79 % (556.085 tonnes). Cherbourg enregistre ainsi, selon PNA, "la plus petite année de son histoire" avec une quasi-disparition de son activité : 8.614 tonnes, en baisse de 91,8 %. Le trafic à Caen-Ouistreham a, lui, diminué de 5,6 %, à 547.471 tonnes.
Dans la Manche, PNA indique que les trafics de matières dangereuses (explosifs, nucléaires…) se sont globalement maintenus alors que l’activité colis et divers générée par les industriels locaux (EPR, CMN, DCNS…) a été atone et que les vracs se sont effondrés. Ainsi, les exportations de matériaux de carrière ont été nulles et celles des ferrailles n'ont atteint que 2.131 tonnes.
Dans le Calvados, la baisse du trafic conventionnel est expliquée principalement par le recul de 20.000 tonnes des engrais opérés à Hérouville-Saint-Clair, l’activité ayant été interrompue plus de deux mois pendant la reconfiguration du convoyeur de manutention. Le recul de la ferraille d’environ 15.000 tonnes constitue le second facteur de baisse de l’activité à Caen.

33,6 millions d'investissements

Pour ce qui est du passage, le trafic PNA a progressé de 5,2 % (1,714 million de personnes), porté à la fois par l’activité transmanche (+ 3,4 %, 1,609 million de passagers) et par la croisière (+ 44 %, 105.006 passagers).
Concernant la réparation navale, PNA, qui gère à Cherbourg trois outils pour les unités jusqu’à 4.000 tonnes, rapporte 125 mises à sec en 2016, soit un doublement par rapport à 2015.
Pour 2017, Ports normands associés a annoncé un investissement global de 33,6 millions d'euros, dont 26,7 millions provenant de PNA. Parmi les projets financés, figurent les travaux censés accroître la capacité d'accueil à Caen-Ouistreham et augmenter à terme son trafic de vracs de 100.000 tonnes par an. La croisière est aussi concernée – avec le remplacement à Cherbourg des deux vieilles passerelles par une nouvelle dont la mise en service est prévue pour fin mars 2018 –, ainsi que la pêche et la plaisance.
Enfin, PNA s'attend à ce que les premières usines consacrées à l'implantation d'unités d'énergie marine renouvelable sortent de terre dans le courant de cette année.

Franck André

Mercredi 25 Janvier 2017



Lu 2170 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse