Le trimestre de Boeing gâché par le 787


Boeing a de nouveau perdu de l'argent au troisième trimestre, le rebond de son avion-vedette, le 737 MAX, étant assombri par les difficultés autour de son long-courrier 787 Dreamliner.


© Boeing
© Boeing
Le groupe Boeing, repassé dans le vert au deuxième trimestre après six trimestres dans le rouge à cause de la pandémie et des déboires du 737 MAX, a subi entre juillet et septembre une perte nette de 132 millions de dollars.

À la faveur du regain du trafic aérien, le groupe a livré 85 avions commerciaux sur la période, son plus gros contingent depuis mi-2019. Son chiffre d'affaires a progressé de 8 %, à 15,13 milliards de dollars. Mais le constructeur aéronautique continue à faire face à des problèmes opérationnels, en premier lieu sur le 787.

Le 787 pas tiré d'affaire

Depuis la découverte de premiers vices de fabrication à la fin de l'été 2020, le groupe en a plusieurs fois décelé de nouveaux. Les livraisons sont suspendues le temps de mener des inspections et de faire des modifications et les cadences de production ont été réduites à environ deux exemplaires par mois contre cinq normalement.

Ce ralentissement et les travaux supplémentaires à effectuer devraient engendrer des "coûts anormaux" supplémentaires d'environ 1 milliard de dollars au total, estime Boeing. Une charge de 183 millions a été comptabilisée à cet effet au troisième trimestre.

"Financièrement, c'est assez sévère", a relevé Michel Merluzeau du cabinet AIR. "Mais ça arrive dans un sens au bon moment puisque la demande au niveau des gros porteurs est réduite actuellement", a-t-il ajouté. Le 787 reste toutefois, selon lui, "loin d'être tiré d'affaires sur certaines questions de structures".

Le directeur général de Boeing David Calhoun n'a pas souhaité s'avancer sur le calendrier de la reprise des livraisons, cette dernière dépendant des discussions avec l'autorité américaine de l'aviation, la FAA.

La demande reprend

Boeing continue en revanche de faire des progrès sur les livraisons du 737 MAX, cloué au sol pendant vingt mois après deux accidents mortels avant d'être autorisé progressivement à revoler dans le monde depuis fin 2020.

Le constructeur en a, depuis, livré 195 exemplaires sortis d'usine tandis que les compagnies qui avaient dû immobiliser leur 737 MAX ont remis en service plus de 200 appareils de ce type.
Le constructeur en fabrique actuellement 19 par mois et prévoit d'augmenter la cadence mensuelle à 31 exemplaires d'ici début 2022. L'avion reste interdit de vol en Chine, un marché clé. Les autorités devraient y donner leur feu vert d'ici la fin de l'année, a assuré David Calhoun.

De façon générale, "la demande pour les avions commerciaux continue à regagner du terrain avec les campagnes de vaccination (contre le Covid-19) à grande échelle et des restrictions aux frontières qui commencent à se lever", a souligné le responsable.
Boeing doit maintenant gérer les problèmes dans sa chaîne d'approvisionnement, qu'il s'agisse de la disponibilité des matières premières, de la logistique et surtout de la capacité de ses fournisseurs à recruter suffisamment d'employés, a-t-il souligné.

Juliette Michel

Vendredi 29 Octobre 2021



Lu 1137 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Septembre 2022 - 16:48 Daher vise 1,5 milliard d’euros de CA en 2023


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal