Les EMR emploient 6.500 personnes en France


La filière des énergies marines renouvelables a fourni en 2021 plus de 6.500 emplois en France, avec la construction des parcs éoliens et l'implantation d'usines, selon un bilan annuel publié le 14 juin par le secteur.


© Parc éolien en mer de Saint-Nazaire
© Parc éolien en mer de Saint-Nazaire
L’année dernière, les énergies marines renouvelables ont employé plus de 6.500 équivalents temps plein en France. C'est une progression de 36 % par rapport à 2020, selon l'Observatoire des énergies de la mer. 2021 a vu le lancement d'un quatrième chantier éolien offshore, celui de Courseulles-sur-Mer (Calvados), et la poursuite de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), Fécamp (Seine-Maritime) et Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor).

Les ports de Fécamp et La Turballe (Loire-Atlantique) ont fait l'objet de travaux d'installation des bases de maintenance de deux parcs. Autres chantiers, dans les ports de Brest (Finistère) ou encore de Port-la-Nouvelle (Aude) qui accueillera deux projets de fermes pilotes éoliennes flottantes.

Un tiers de l'emploi se trouve en Normandie (2.266), site des usines Siemens Gamesa du Havre (inaugurée en 2022) et GE de Cherbourg. Suivent les Pays de la Loire (1.832 emplois), l'Île-de-France, la Bretagne, indique encore l'Observatoire dans ce rapport, présenté au Havre aux assises du Syndicat des énergies renouvelables (SER).

En mars 2022, le secteur a signé avec l'État un "pacte" l'engageant à atteindre d’ici 2035 au moins 20.000 emplois (directs et indirects) sur le territoire. "La filière est sur cette trajectoire", assure l'Observatoire, et pour 2022 elle prévoit 1.700 emplois supplémentaires.

Quelque 2,6 milliards d'euros ont été investis en 2021 dans le secteur, dont 2,2 par les développeurs, selon l'Observatoire. restataires et fournisseurs ont réalisé 1,3 milliard d'euros de chiffre d’affaires (65 % de plus que l'année précédente). Le secteur en France est constitué de PME comme de grosses entreprises. Environ 17 % sont des "pure players", les autres venant du BTP, de l'énergie, de la construction navale, de la logistique...

Investissements et emplois

Pour la suite, les industriels réunis le 14 juin au Havre ont appelé les acteurs français à préparer l'arrivée de la future technologie éolienne, les machines flottantes. "Par exemple, il n'y a pas de navire de pose français ! L'éolien flottant arrive : les acteurs maritimes doivent se saisir de cette opportunité pour investir dans les navires de recherche, de pose, de maintenance...", a plaidé Frédéric Moncany de Saint-Aignan, du Cluster maritime français, suggérant l'introduction, dans les appels d'offres, d'une condition de recours au contenu local.

En outre, un tiers des acteurs interrogés soulignent leurs difficultés à recruter. Ainsi les Chantiers de l'Atlantique, qui fabriquent les "sous-stations", ces plateformes au cœur des parcs offshore. "Ce n'est pas une question de formation, ce sont des métiers de l'industrie de tout temps : soudeurs, chaudronniers, électriciens...

Mais il faut en former plus. Leur dire que cette industrie va durer, et puis c'est attractif, on fait des énergies renouvelables", dit Frédéric Grizaud, directeur Énergies marines et ingénierie des Chantiers.
Outre l'éolien, les énergies marines renouvelables sont l'hydrolien, le houlomoteur et l'énergie thermique des mers, qui génèrent investissements et emplois (143 dans l'hydrolien en France), sans développement commercial pour le moment.

AFP

Mercredi 15 Juin 2022



Lu 961 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal