Les Länder demandent plus de moyens pour les infrastructures


Les ministres allemands régionaux des Transports ont réclamé mercredi 2 octobre plus de moyens pour entretenir et développer les infrastructures du pays, un sujet qui va jouer un rôle important dans les négociations à venir sur la formation d'un gouvernement à Berlin.


Les Länder demandent plus de moyens pour les infrastructures
Les États régionaux allemands demandent plus de moyens pour les infrastructures. Les ministres des seize États régionaux allemands (Länder) évaluent à 7,2 milliards d'euros par an le besoin d'investissements supplémentaires dans des infrastructures vétustes, insuffisantes ou parfois manquantes. Ce montant, et les propositions avancées par les Länder pour le financer, doivent servir d'"impulsion pour les négociations de coalition" imminentes au niveau fédéral, a indiqué le ministre fédéral des Transports, Peter Ramsauer. Les infrastructures routières sont par endroits dans un état pitoyable, même chose pour les voies fluviales. Le pays est également sous-équipé en connexions internet à haut débit. Le président de la fédération allemande des communes Städtetag, Ulrich Maly, a prévenu mercredi que "sans mesures ciblées et rapides, la puissance économique de l'Allemagne serait bientôt menacée".

"Les infrastructures routières et fluviales sont dans un état pitoyable"


La chancelière Angela Merkel a privilégié ces quatre dernières années l'assainissement des finances publiques, mais les appels à déserrer les cordons de la bourse pour investir se font de plus en plus pressants. Sortie victorieuse des élections du 22 septembre, Angela Merkel est actuellement à la recherche d'un partenaire de coalition pour former un gouvernement. Le SPD social-démocrate, option la plus vraisemblable à l'heure actuelle, avait promis dans son programme électoral des investissements massifs à hauteur de 80 milliards d'euros par an dans les infrastructures, l'éducation et la recherche. Alors que les discussions entre conservateurs et sociaux-démocrates s'ouvrent vendredi 4 octobre sur un possible gouvernement commun, plusieurs responsables SPD ont répété ces derniers jours l'importance que revêt pour eux le sujet. Le parti veut financer les nouveaux investissements en partie par une hausse des impôts sur les plus hauts revenus.

L'Allemagne en sous-investissement

Du côté conservateur, l'aile bavaroise du parti d'Angela Merkel a mis sur la table l'instauration d'un péage généralisé sur les autoroutes, dont les recettes serviraient à financer les infrastructures routières. Seule une partie des poids lourds s'acquittent pour le moment d'un péage en Allemagne. La chancelière elle-même a écarté pour l'instant un péage pour les automobilistes. Mercredi le commissaire européen au Budget, le Polonais Janusz Lewandowski, s'est prononcé en faveur d'investissements en Allemagne, par exemple dans les infrastructures, à même de "corriger les déséquilibres en Europe". La semaine dernière Jörg Asmussen, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), avait jugé l'Allemagne en "sous-investissement".

AFP

Jeudi 3 Octobre 2013



Lu 419 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 2 Mai 2018 - 13:05 Douanes de Strasbourg : l'OEA fait recette


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy