Les acteurs de la filière gaz s’invitent à l’élection présidentielle


L’Association française du gaz a interpellé les candidats à la prochaine élection présidentielle sur le potentiel du biogaz dans la transition énergétique de la France. Deux de ses douze propositions concernent le transport maritime et les ports.


Transbordement de GNL sur le terminal méthanier de Montoir-de-Bretagne © GPMNSN
Transbordement de GNL sur le terminal méthanier de Montoir-de-Bretagne © GPMNSN
Pour l'Association française du gaz, le gaz naturel liquéfié (GNL) est la seule énergie disponible, capable d’accompagner la transition énergétique du transport maritime "à court terme et de façon compétitive".

Dans un manifeste publié le 17 janvier, elle affirme que "le GNL réduit de façon drastique les polluants locaux tels que les oxydes d'azote (NOx) et de soufre (SOx) ainsi que les particules fines, les nuisances sonores et jusqu’à 23 % les émissions de gaz à effet de serre (GES). Les armateurs français sont déjà bien positionnés sur le marché des navires GNL avec 27 navires en commande sur les 350 existants et à venir".

Le manifeste de l’AFG transmis aux candidats à la prochaine élection présidentielle française estime que l’utilisation du GNL d’origine fossile dans le maritime sera de courte durée toutefois. "Les navires GNL consommeront très rapidement une part croissante de bioGNL ou de e-méthane liquide produit à partir d’hydrogène renouvelable et de dioxyde de carbone (CO2)".

Soutenir la conversion de la flotte française

Dans cette perspective, l’AFG propose d’encourager la production de biogaz sous toutes ses formes sur le territoire français en soutenant les projets de méthanisation agricoles et industriels. Cette proposition s’accompagne d’un volet "infrastructures" pour le transport et le soutage du biogaz français dans les ports nationaux. Des aides financières sont également recommandées "pour accélérer la conversion de la flotte française et aider ses armateurs à répondre à leurs engagements climatiques". Ces aides cibleraient "le retrofit des moteurs, l’installation de réservoirs et de systèmes d’alimentation adaptés à la propulsion au gaz".

Créer un écosystème portuaire

Pour l’AFG, "l’attractivité future des ports dépendra de leur capacité à avitailler les acteurs du maritime en énergies vertes et notamment en gaz renouvelable et bas carbone". Son manifeste cite l'exemple du projet d’usine de liquéfaction de biométhane porté par CMA CGM, Elengy, EveRé et TotalEnergies sur le port de Fos à partir de déchets ménagers de la métropole Aix-Marseille-Provence.

"Grâce au soutien des pouvoirs publics, cette initiative privée pourrait en appeler d’autres dans les ports français". L'AFG évoque aussi la présence des terminaux méthaniers à Fos (deux), Montoir-de-Bretagne et à Dunkerque. "Ces terminaux qui contribuent à la diversification et à la sécurisation des approvisionnements énergétiques de la France peuvent importer aussi du gaz renouvelable et bas carbone".

Pour stimuler la création de cet "écosystème portuaire" en faveur du biogaz, le manifeste propose d’étendre les dispositions du code de l’Environnement. Celui-ci prévoit que "les commandes publiques doivent comporter un critère environnemental. Ses dispositions pourraient être étendues à toutes passations de commandes et à tous les renouvellements de contrats d'une autorité portuaire pour les inciter à privilégier les solutions énergétiques les plus ambitieuses pour les navires mais aussi le dragage ou les services maritimes".

Érick Demangeon

Mercredi 26 Janvier 2022



Lu 4823 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal