Les alliances se renforcent dans le fret aérien


Sur fond de forte croissance du fret aérien depuis le début de l’année, les transporteurs consolident leurs alliances. Cargolux et Emirates SkyCargo ont conclu un accord de partage de codes, tandis que China Southern Airlines Cargo et Air France-KLM Martinair Cargo envisagent la création d’une joint-venture.


© AFC
© AFC
La collaboration opérationnelle entre Cargolux et Emirates SkyCargo franchit une nouvelle étape avec la signature d’un accord de partage de codes. Grâce à ce dernier, chaque compagnie peut désormais commercialiser, sous ses propres lettres de transport aérien (LTA) et numéros de vols, les capacités de son partenaire. Le périmètre de ce partage de codes couvre les offres soutes des avions passagers d’Émirates ainsi que les vols tout-cargo de Cargolux et d’Emirates SkyCargo. Conclue au deuxième trimestre 2017, la collaboration entre les deux transporteurs s’est d’ores et déjà traduite par plusieurs mesures. Emirates SkyCargo a lancé en juin de nouveaux vols hebdomadaires sur l’aéroport de Luxembourg dont les opérations au sol sont gérées par les équipes de Cargolux. Réciproquement, la compagnie luxembourgeoise a confié la gestion de ses vols sur l’aéroport de Dubai World Central à Emirates SkyCargo depuis septembre. En parallèle, la compagnie des Émirats arabes unis affrète depuis cet été un Boeing 747 cargo de la flotte Cargolux.

Projet de coentreprise

China Southern Airlines Cargo et Air France-KLM Martinair Cargo ont procédé eux aussi au renforcement de leur partenariat. Conclue en septembre 2015, leur coopération stratégique qui vise à densifier leurs réseaux respectifs a été reconduite pour une durée de quatre ans. Dans le cadre de leur appartenance à l’alliance SkyTeam Cargo, cette collaboration couvre tout d’abord leurs liaisons fret entre l’Asie et l’Europe. Chacune des compagnies s’engage en outre à faire bénéficier à leur partenaire de leur réseau local : Chine et Asie pour China Southern Airlines Cargo, Europe, Afrique et Transatlantique pour Air France-KLM Martinair Cargo.

"À fin septembre, le fret aérien progresse de plus de 10 %"


L’accord intègre les capacités soutes des avions passagers des deux groupes, et de leurs avions freighters avec l’objectif d’augmenter les fréquences entre leurs hubs de Guangzhou, Shanghai, Paris-CDG et Amsterdam-Schiphol. Sur ces derniers, il prévoit la mise en commun des opérations au sol selon le concept de "toit unique". Visant à profiter de l’augmentation des flux e-commerce transfrontaliers, des collaborations plus poussées sont également annoncées dans l’express et le courrier, avec les États-Unis inclus. L’ensemble de ces coopérations commerciales et opérationnelles devraient déboucher sur la création à terme d’une coentreprise pour piloter les flux entre l’Europe et l’Asie.

Rebond du fret aérien

De 4,4 % en moyenne ces cinq dernières années, la croissance du fret aérien exprimée en tonnes-kilomètres s’envole. À fin septembre, elle s’établit à plus de 10 % portée par la reprise économique mondiale. Chargeurs et commissionnaires s’accordent aussi sur les conséquences de la refonte de l’offre maritime conteneurisée au printemps suivie de hausses des taux de fret et d’une redistribution de ses services. Quant à l’avenir, les avis divergent. D’un côté, les commissionnaires alertent les chargeurs sur le risque de tensions dû au décalage entre augmentation des capacités fret et croissance de la demande, avec pour effet de possibles hausses tarifaires et de délais. Rassemblant les compagnies aériennes satisfaites, en revanche, de voir leurs remplissages et tarifs s’améliorer, la position de l’Association internationale du transport aérien (Iata) est plus tempérée : "L’industrie a passé un pic de croissance cyclique. La hausse s’atténue au troisième trimestre et le ratio stocks sur ventes est maintenant orienté à la baisse. La période pendant laquelle les entreprises cherchent à reconstituer leurs stocks rapidement est terminée", selon Alexandre de Juniac, directeur général de l’Iata. L’organisation internationale anticipe une progression du fret aérien autour de 7,5 % en 2017.

Érick Demangeon

Lundi 6 Novembre 2017



Lu 1310 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Janvier 2018 - 13:06 JO 2018 : un nouveau terminal à Incheon €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse