Les alternatives à l’A45 en quête de crédibilité


La décision de la ministre chargée des Transports de ne pas aménager l’A45 entre Lyon et Saint-Étienne n’a pas levé les incertitudes sur l’amélioration des liaisons routières et ferroviaires entre les deux villes. Au grand dam des professionnels.


© Réseau Action Climat
© Réseau Action Climat
C’est un paradoxe. La déclaration d’utilité publique relative à une nouvelle liaison autoroutière (A45) entre Lyon et Saint-Étienne n’a toujours pas été abrogée. Elle court jusqu’en juillet 2020, malgré le renoncement à ce projet et sa non-inscription au schéma national des infrastructures. La rémanence de ce document ne laisse aucun doute toutefois sur l’abandon de ce projet. Ce qui désespère les nombreux chefs d’entreprise qui s’étaient mobilisés pour sa mise en œuvre dans le sillage des chambres consulaires stéphanoise et lyonnaise et d’élus de tous bords, du président de Saint-Étienne Métropole, Gaël Perdriau, au président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, jusqu’au député de La République en marche, Jean-Michel Mis.

"La compétitivité est pénalisée par des centaines de milliers d’heures perdues sur une A47 paralysée"


"Ce projet d’infrastructure a traversé, en vingt ans, toutes les étapes juridiques et les procédures. Il a été reconnu d’utilité publique en 2008. Il s’inscrit parfaitement dans le Grenelle de l’environnement. Son montage financier est intégralement bouclé", notent les acteurs économiques réunis au sein du Collectif A45. L’engagement financier des collectivités (métropole de Saint-Étienne, département de la Loire, région AURA) n’aura pas eu raison en effet de la position de la ministre chargée des Transports, Élisabeth Borne, qui maintient en revanche l’enveloppe budgétaire projetée (400 millions d’euros environ) pour l’A45 afin d’améliorer les liaisons routières et ferroviaires entre les deux villes. Le préfet de région est amené à plancher sur ce sujet et à proposer des alternatives.

Les transports routiers oubliés

Parmi les pistes évoquées, l’élargissement à 2x3 voies, voire à 2x4 voies pour certaines sections, de l’A47, et la construction d’un "pont de franchissement sur le Rhône" à hauteur du nœud routier de Givors-Ternay, au sud de Lyon, de manière à désengorger l’actuel pont et à différencier les flux de véhicules qui se dirigent vers Lyon et de ceux qui vont en direction de la vallée du Rhône, vers Marseille. Une telle hypothèse avait déjà été envisagée dans les années 1990-2000 mais sans se concrétiser. Reste un point noir : le tunnel de Rive-de-Gier dans la Loire qui ne peut être élargi et restera quoi qu’il en soit un obstacle à la fluidité du trafic.
Au plan ferroviaire, il est question de lancer des travaux pour renforcer les infrastructures et d’investir dans du matériel roulant offrant des capacités d’accueil supérieures. Certains élus plaident pour l’instauration d’un véritable RER entre Lyon et Saint-Étienne. Avec des liaisons cadencées au quart d’heure ou entre 5 et 10 minutes aux heures de pointe. Sur deux branches distinctes : l’une entre les gares de Perrache à Lyon et de Châteaucreux à Saint-Étienne, l’autre en prolongeant le tram-train depuis la gare Saint-Paul à Lyon jusqu’à Givors. "Il y avait 144 trains quotidiens entre Saint-Étienne et Lyon en 2016. Il n’y en a plus que 114 aujourd’hui, constate le conseiller régional EELV Jean-Charles Kohlhaas. Il en faudrait 270 au total". Ce RER ne résoudrait pas pour autant la problématique du transport de marchandises dans la vallée du Gier en particulier.
D’autres projets, plus ou moins pertinents, sont avancés comme celui d’un système de cabines suspendues à des rails aériens porté par la société Supraways, plus facile à mettre à œuvre selon ses concepteurs, et plus rapide qu’un tramway. "De fausses solutions alternatives", selon les porte-parole du Collectif A45 qui dénoncent l’abandon de ce projet autoroutier et pestent contre une "décision scandaleuse pour les entreprises dont la compétitivité est pénalisée par des centaines de milliers d’heures perdues sur une A47 paralysée".

Vincent Charbonnier

Lundi 10 Décembre 2018



Lu 2514 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 8 Mars 2019 - 16:20 2019, une année charnière pour la SITL


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy