Les avions passagers deviennent freighters


Face au Covid-19, le fret aérien se mobilise. Des avions à passagers sont transformés en freighters ou mis sur le marché des charters fret. Les divisions cargo des transporteurs refondent leurs plans de vols et créent des ponts aériens. Plusieurs aéroports adaptent aussi leurs capacités.


Les créneaux délaissés par les vols passagers sont réattribués en priorité à l’activité fret © Geodis
Les créneaux délaissés par les vols passagers sont réattribués en priorité à l’activité fret © Geodis
Depuis le début de la crise du Covid-19, des centaines de milliers de vols passagers ont été suspendus, clouant au sol la quasi-totalité des flottes des compagnies.

Alexandre de Juniac, directeur général de l’Iata © Iata
Alexandre de Juniac, directeur général de l’Iata © Iata
Pour le fret aérien transporté à plus de 60 % dans les soutes de ses avions passagers, l’arrêt de ces vols se traduit par une diminution drastique des capacités "au moment où le monde en a le plus besoin dans sa lutte contre la pandémie du Covid-19", alerte Alexandre de Juniac, directeur général de l’Association internationale du transport aérien (Iata).
Face à ce constat et pour limiter leurs pertes sur le segment passager, plusieurs compagnies aériennes adaptent leur offre et fournissent de nouvelles capacités fret selon deux approches. À l’image de Korean Air entre le Vietnam, la Chine et la Corée du Sud, de Cathay Pacific entre Hong Kong et le Japon ou d’Aegean Airlines depuis et vers la Grèce, la première consiste à "rétrofiter" leurs avions passagers en freighters avec les créneaux de vol associés. La seconde vise à proposer leurs avions passagers sur le marché de l’affrètement cargo à l’instar d’IAG ou, sur le transatlantique, de Delta Air Lines, United Airlines et Virgin Atlantic.

Nouveau vol "freighter-pax" CDG-Dubaï

En parallèle, plusieurs divisions cargo de compagnies aériennes refondent leurs plans de transport. Avec leurs propres flottes complétées par celle dédiées aux passagers de leur maison mère, elles renforcent leurs liaisons existantes ou développent des "ponts aériens" sur des axes stratégiques. Telle est le positionnement adopté par Saudia Cargo entre Dubaï, Francfort et Liège ou Emirates SkyCargo à travers le monde. Sur ce principe, Emirates a lancé depuis le 26 mars un vol "freighter-pax" quotidien entre Paris-CDG et Dubaï. Au moyen d’un B777-300 ER, il emporte jusqu’à 40 tonnes de marchandises.

"La limitation des vols sur Amsterdam-Schiphol est levée jusqu’au 6 juin"

Au total, le transporteur exploite une trentaine de lignes sur la base d’appareils passagers transformés en avions cargo entre le Moyen-Orient, l’Afrique, l’Australie et l’Europe. Ce réseau est complété par des "ponts aériens" dans le cadre de vols charters ou réguliers.

Souplesses aéroportuaires

Ces nouvelles capacités fret transportent en urgence du matériel médical, des médicaments mais aussi des pièces détachées et des produits alimentaires de première nécessité. Leur mise sur le marché s’accompagne d’adaptations sur quelques aéroports visant à étendre leurs créneaux de vols et horaires. La restriction des vols freighters a ainsi été levée à Amsterdam-Schiphol jusqu’au 6 juin, y compris la nuit. Dans le même temps, les créneaux délaissés par les vols passagers sont réattribués en priorité à l’activité fret. De son côté, l’aéroport de Munich est autorisé à ouvrir la nuit pour les vols cargo.

Érick Demangeon

Mardi 7 Avril 2020



Lu 1275 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2020 - 15:55 ​Ana prévoit une augmentation de capital

Vendredi 27 Novembre 2020 - 15:51 ​Corsair : un coup de pouce de l'État


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal