Les bénéfices de Total chutent en 2013


Total a vu ses bénéfices chuter en 2013, plombés par une hausse des charges d'exploration et l'effondrement des marges de raffinage en Europe, et le géant pétrolier français n'est pas parvenu à augmenter sa production d'hydrocarbures comme il l'espérait.


Le bénéfice net de Total a baissé de 20 % en 2013 © Total
Le bénéfice net de Total a baissé de 20 % en 2013 © Total
Les bénéfices de Total, plombés par le raffinage et l'exploration, chutent en 2013. Le groupe a néanmoins confirmé son objectif d'accroître progressivement sa production à l'horizon 2017 et au-delà, grâce au lancement de projets en Afrique, au Canada, en Russie et au Brésil. Total a accusé en 2013 une baisse de 20 % de son bénéfice net, à 8,4 milliards d'euros, pour un chiffre d'affaires de 189,5 milliards d'euros (- 5 %), selon ses résultats annuels publiés mercredi 12 février.

Un ambitieux programme de forage

Le bénéfice net ajusté, mesure très suivie dans le secteur et qui exclut certains éléments volatils, a suivi le même mouvement, avec un repli de 12 % à 10,7 milliards d'euros. Cette chute s'explique par une légère diminution du prix du baril, conjuguée à la hausse des charges d'exploration, conséquence de l'ambitieux programme de forage dans lequel le groupe s'est lancé pour compenser le déclin de la production de gisements dits "matures". Elles ont atteint 2,8 milliards de dollars l'an dernier, contre 2,5 milliards en 2012, et devraient rester stable en 2014. La production s'est malgré tout maintenue au même niveau, à 2,29 millions de barils par jour, pénalisée notamment par l'arrêt à l'automne du gisement pétrolier géant de Kachagan, au Kazakhstan, en raison d'une fuite. Ce recul de la production de pétrole a pu être compensé par la progression de l'extraction de gaz, mais cette dernière est moins juteuse, ce qui a pesé également sur les bénéfices. Mais le lancement de nouveaux projets devrait toutefois permettre à la production de croître au cours des prochaines années, a indiqué Total, qui table toujours sur une production de 2,6 millions de barils par jour en 2015 et de 3 millions en 2017.
Le mauvais environnement du raffinage européen a également pesé, avec une marge de 17,9 dollars la tonne, soit moitié moins qu'en 2012, partiellement compensé par un contexte plus favorable pour la pétrochimie. Premier raffineur d'Europe, qui exploite cinq des huit raffineries en activité dans la région, Total avait dit en décembre s'attendre à une perte d'environ 500 millions d'euros pour sa branche raffinage-pétrochimie, en raison notamment de la crise du secteur sur le Vieux Continent et de la concurrence internationale, du Moyen-Orient mais aussi des États-Unis. Malgré ces performances inférieures aux attentes, Total a prévu d'augmenter son dividende au titre de 2013, à 2,38 euros par action, contre 2,34 euros l'année précédente, soit une hausse de 1,7 %.

AFP

Mercredi 19 Février 2014



Lu 113 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy