Les bénéfices des compagnies aériennes américaines s'envolent


Les grandes compagnies aériennes américaines ont vu leurs bénéfices nettement augmenter au troisième trimestre, profitant notamment de baisses de coûts et d'une demande de vols solide.


American Airlines a annoncé un bénéfice net qualifié de "record" © American Airlines
American Airlines a annoncé un bénéfice net qualifié de "record" © American Airlines
Parmi les divers résultats publiés jeudi 23 octobre, American Airlines a annoncé un bénéfice net qualifié de "record", à 942 millions de dollars, représentant une hausse de 87 % comparé aux bénéfices combinés enregistrés l'an passé par la compagnie éponyme et US Airways, qui viennent de fusionner. United Continental a plus que doublé son bénéfice net, à 924 millions de dollars contre 379 millions un an plus tôt.

Rentabilité en hausse

Southwest Airlines, spécialisée sur les vols intérieurs, a également vu son bénéfice bondir de 27 % à 329 millions de dollars et celui de JetBlue a grimpé de 11 % à 79 millions. À l'exception de JetBlue, les bénéfices par action ont dépassé les attentes des analystes, à hauteur par exemple de 7 cents pour United (2,75 dollars) et de 3 cents pour American (à 1,66 dollar).
Toutes les compagnies qui publiaient leurs résultats jeudi 23 octobre peuvent se féliciter de progrès sur un indicateur-clé de rentabilité : le revenu par siège disponible et par mile (PRASM). Il a augmenté de 3,9 % chez United (à 14,25 cents), de 1 % chez American (14,12 cents), et même de 4,9 % chez SouthWest (13,51 cents). Les analystes y voient l'effet d'augmentations de tarifs des billets par plusieurs compagnies, mais aussi de leurs efforts pour réduire leurs coûts, entre autres en renouvelant leur flotte, qui ont été renforcés ce trimestre par un repli des prix du carburant. La facture de kérosène a ainsi baissé de 1,3 % chez American, de 3,6 % chez United et de 4,4 % chez Southwest. Les compagnies profitent aussi de revenus autres que ceux tirés de la vente des billets (frais d'enregistrement des bagages, nourriture et services vendus à bord), qui ont notamment grimpé de 10,9 % à 22 dollars par passager chez United. Cette dernière a en revanche mis un petit bémol avec une prévision un peu décevante pour la fin d'année, où elle n'exclut pas un recul de son PRASM au quatrième trimestre, en raison d'effets exceptionnels.

Pas d'effet Ebola sur les réservations

Il n'y a pas que les bénéfices des compagnies qui augmentent. Leur chiffre d'affaires aussi, de 3 % à 10,56 milliards de dollars chez United, de 4 % à 11,14 milliards chez American, et même de plus de 5 % chez Southwest et JetBlue. Elles profitent d'une demande plutôt solide : United a transporté un peu moins de passagers qu'un an plus tôt à l'échelle mondiale (- 0,2 % à 36,7 millions) mais American enregistre une hausse de 2 % à près de 51 millions, et la progression atteint 4,3 % chez SouthWest. United a reconnu des pressions sur ses vols transpacifiques du fait d'une concurrence croissante sur les vols entre les États-Unis et la Chine, et d'un affaiblissement du yen face au dollar qui renchérit ses tarifs. En revanche, "bien qu'il y ait eu des pressions sur les liaisons transatlantiques, incluant les troubles au Moyen-Orient, le conflit ukrainien et plus récemment l'inquiétude liée à Ebola, nous n'avons pas vu d'effet important sur les réservations jusqu'à présent", a assuré aux analystes un de ses hauts dirigeants, Jim Compton. Delta avait déjà assuré la semaine dernière qu'elle surveillait "sur une base régulière" les développements liés à Ebola, et n'avait décelé pour l'instant "aucun changement dans les tendances des réservations".

Sophie Estienne

Vendredi 24 Octobre 2014



Lu 110 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Septembre 2018 - 11:53 FNAM : des assises dans l’impasse ?


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy