Les céréales, un frein à la croissance portuaire marocaine


Pour l'année 2021, la hausse des hydrocarbures et le bond du trafic TIR ont eu des difficultés à compenser la baisse des céréales et des phosphates dans les sept ports marocains gérés par l'Agence nationale des ports .


L'activité conteneurs à Casablanca © Kalmar
L'activité conteneurs à Casablanca © Kalmar
Se livrant à l'analyse de la structure du trafic portuaire marocain, l'Agence nationale des ports (ANP) observe pour 2021 que la chute du trafic de céréales a contribué à l'érosion de l'activité nationale des sept établissements dont elle a la gestion. Au terme de l'année, les grains ont réduit d'un quart de leur volume. Le trafic de l'année écoulée s'est s'établi à 7,1 millions de tonnes.

Si Casablanca, avec 4,3 Mt, s'est accaparé une nouvelle fois plus de la moitié du volume national de céréales, il l'a vu fondre de 21,5 %. Jorf Lasfar n'a pas été épargné. Il a perdu 16,5 % du tonnage. Nador et Agadir ont essuyé des reculs bien plus importants, avec des baisses respectives de 37,3 % et de 31,3 %. Quant à Safi, il a perdu plus de la moitié de son trafic céréalier (59,2 %).

Les phosphates en repli

Les phosphates et leurs dérivés, trafic emblématique marocain à l'export, ont atteint pour 2021 environ 35 Mt dans les sept ports du pays, en recul de 4,4 %. Ils ont perdu par rapport à 2020 un volume de 1,6 Mt. Selon l'ANP, cette tendance baissière est due au recul de 5,6 % des phosphates, de 6,8 % des engrais à l'export et à la diminution de 5,1 % de l'import du soufre.
Dans cette filière, l'acide phosphorique et l'acide sulfurique ont enregistré toutefois une hausse de 7 %.

"Cabotage : le conteneur en hausse de près de 14 %"


Toujours dans les sept ports du Royaume chérifien, le conteneur a progressé en 2021 de 3,8 % pour atteindre 1.287.129 EVP. Une activité qui, sur le registre du tonnage, a marqué une légère progression de 1,4 % avec un volume de 12,3 millions de tonnes.
Selon l'autorité de tutelle des ports, par nature de flux, les évolutions enregistrées montrent une hausse beaucoup plus modeste à l'international qu'en termes de cabotage.

Les exportations ont en effet enregistré une croissance de 1,8 %, à 526.922 EVP. Les conteneurs vides à l'export ont affiché un volume de 316.102 EVP (+ 1,5 %), représentant ainsi 60 % du trafic global des conteneurs à l’export.
À l'import, l'activité a atteint 529.667 EVP, en hausse de 2 % par rapport à l’année 2020.
Le cabotage a connu, lui, une augmentation notable dans le conteneur. Son volume s'est élevé à 230.540 EVP, progressant en un an de 13,9 %.

Quant aux hydrocarbures, ils ont atteint dans les sept ports du Royaume chérifien 10,1 millions de tonnes, dépassant de 8,5 % le volume global de 2020. Une hausse portée vers le haut notamment par Jorf Lasfar, Nador, Agadir et Laâyoune. Quatre ports où une croissance à deux chiffres a été enregistrée. Ainsi, à Jorf Lasfar, cette augmentation s'est élevée à 11,8 % tandis qu'elle a atteint 13,3 % à Nador. Cette progression a largement franchi la barre des 14 % à Agadir (14,6 %) et a frôlé les 17 % à Laâyoune (16,3 %).

Nador centralise les volumes de TIR

En matière de transit international routier (TIR), les volumes enregistrés dans les sept ports du Royaume ont fortement augmenté en 2021. Ils ont progressé, selon l'ANP, de 46,7 %.
C'est le port de Nador qui a représenté la quasi-totalité des volumes nationaux du secteur l'an dernier (soit 99 %), avec 27.733 unités. Du côté des passagers, à l'exception de Nador, où l'activité s'est élevée à 136.087 voyageurs, en hausse de 24,2 %, tous les ports marocains gérés par l'ANP ont souffert à leur tour de la pandémie l'an dernier.

Vincent Calabrèse

Jeudi 16 Juin 2022



Lu 24 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal