Les concessions de douze aéroports brésiliens attribuées


Les concessionnaires de douze aéroports du Brésil ont été désignés dans le cadre du programme de privatisations lancé par le nouveau gouvernement.


Recife faisaint partie du lot le plus convoité © Aeroporto Recife
Recife faisaint partie du lot le plus convoité © Aeroporto Recife
Les gestionnaires d'aéroports espagnol Aena, suisse Zurich et un consortium brésilien ont remporté les enchères des concessions de douze aéroports brésiliens. Les aéroports avaient été répartis en trois lots, pour des concessions de trente ans.
Les offres pour les douze plateformes ont totalisé à la Bourse de Sao Paulo 2,37 milliards de réais (549 millions d'euros), plus de dix fois la mise d'entrée pour ce premier test de la politique ultra-libérale du gouvernement de Jair Bolsonaro.
C'est Aena, numéro un mondial de la gestion d'aéroports, qui a remporté de haute lutte la gestion de six terminaux dans le nord-est, le lot le plus convoité car la région est touristique et la plus proche géographiquement de l'Europe. Il s'agit des aéroports de Recife, Maceio, Aracaju, Juazeiro do Norte, Joao Pessoa et Campina Grande. Le montant de la concession a atteint 1,9 milliard de reais brésiliens, une augmentation de 1.010 % de la mise d'entrée.
Ces six aéroports ont reçu en 2018 quelque 13,7 millions de passagers, soit 6,5 % de la fréquentation totale des aéroports du Brésil, a précisé Aena.

Trente autres aéroports à venir

Le suisse Zurich a enlevé le lot de deux concessions dans le sud-est les aéroports de Vitoria et Macae pour 437 millions de réais, soit 830 % de plus que la mise d'entrée requise.
Le consortium brésilien Aeroeste – formé des compagnies Socicam et Sinar – a obtenu la concession de quatre aéroports dans le centre-ouest pour 40 millions de réais, soit 4.729 % de plus que la mise d'entrée.
Il s'agit des aéroports de Cuiaba, Sinop, Rondonopolis et Alta Floresta situés dans les grandes régions agricoles de production de soja.
L'intérêt suscité par ces enchères "est une grande marque de confiance dans le pays", s'est félicité le ministre des Infrastructures, Tarcisio Freitas. L'objectif de ces enchères groupées était de proposer des lots réunissant des concessions attractives et d'autres de moindre envergure. Ces douze aéroports représentent 9,5 % du marché domestique et les vainqueurs des enchères doivent y investir au total 3,5 milliards de réais pendant la durée de la concession.
Le gouvernement du président conservateur Michel Temer avait amorcé un programme de privatisations. Son successeur d'extrême droite, Jair Bolsonaro, et son ministre de l'Économie, l'ultralibéral Paulo Guedes, en ont fait, avec les coupes budgétaires, un des leviers principaux pour réduire la dette publique et reconquérir la confiance des investisseurs.
Au total, 42 aéroports doivent être privatisés au Brésil entre 2020 et 2022 pour un investissement total de 8,7 milliards de réais sur trente ans.

 

AFP

Mardi 19 Mars 2019



Lu 355 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy