Les constructeurs peinent à répondre à la demande de camions


Les constructeurs de poids lourds sont confrontés à des ruptures sur leurs chaînes d’approvisionnement. Ces difficultés allongent leurs délais de production et de livraison. En matière de transition énergétique, ils demandent que les biocarburants soient classés Crit’Air 1.


Thierry Archambault, président délégué de la CSIAM © CSIAM
Thierry Archambault, président délégué de la CSIAM © CSIAM
À l’issue du premier trimestre, les immatriculations de véhicules de plus de 5 tonnes sont stables en France. Selon la Chambre syndicale internationale de l’automobile (CSIAM), elles se sont élevées à 11.731 unités, en hausse de 0,5 %.

Ce quasi statut-quo cache de fortes variations entre les tracteurs et les porteurs toutefois.  Représentant 58 % des véhicules immatriculés, le segment des tracteurs se développe de 14,4 % tandis que celui des porteurs se contracte de 13,9 %. "Il est difficile d’analyser l’évolution du marché en raison des difficultés, logistiques et industrielles rencontrées par les constructeurs de véhicules industriels", affirme Thierry Archambault.

Pour le président délégué de la CSIAM, "le niveau d’immatriculation au premier trimestre traduit davantage une capacité à tenir tant bien que mal l’activité de production et une chaîne logistique opérationnelle qu’un niveau de la demande".

Chaînes d’approvisionnement perturbées

Selon les constructeurs membres de la Chambre syndicale, les délais entre une commande et la livraison d’un véhicule atteindraient des niveaux "inédits". Ils s’élèveraient entre 6 et 13 mois en fonction des modèles et des marques. Pour expliquer cette tension, ils évoquent "des ruptures sur les chaînes d’approvisionnement dues aux confinements en Chine et à la guerre en Ukraine".

Tous les composants et matières premières seraient concernés avec plus ou moins d’ampleur. Les porteurs seraient particulièrement impactés par la baisse de production des châssis par exemple. "L’augmentation des prix des composants et des matières premières ainsi que de l’énergie et du transport, dont maritime", sont d’autres difficultés citées. Une partie de ces hausses "sera répercutée sur nos prix de vente", préviennent les constructeurs, convaincus que ces tensions dureront toute l’année et en 2023.

Transition énergétique

Dans ce contexte, la CSIAM demande aux pouvoirs publics et aux agglomérations d’assouplir la mise en œuvre des Zones à faibles émissions (ZFE). Plus globalement, elle dénonce "une transition énergétique à marche forcée dans le transport routier" qui ne tiendrait pas compte des capacités de production et d'investissement des constructeurs.

Ce message est adressé aussi aux autorités européennes. Dans le cas de la France, la Chambre se réjouit "de l’éligibilité à la vignette Crit’Air 1 des véhicules roulant exclusivement au biocarburant B100". Cette mesure leur "ouvre les portes des ZFE actuelles et futures", remercie Thierry Archambault. Il espère que cette décision sera suivie "d’une classification Crit’Air 1 pour tous les biocarburants de deuxième génération, de type HVO, produits à base de déchets".

Érick Demangeon

Vendredi 6 Mai 2022



Lu 1944 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal