Les exportations agroalimentaires vers la Chine piégées par le virus



© VJC
© VJC
Les exportations agroalimentaires françaises vers la Chine subissent un net ralentissement, depuis l'explosion de l'épidémie de Covid-19 qui bloque les flux logistiques.
"Avec la fermeture de la Chine, on a beaucoup de containers de viandes qui sont bloqués", a reconnu le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume. C'est un drame. La Chine va avoir un problème de début de pénurie alimentaire avec cette maladie". L'économiste Philippe Chalmin approuve : "Le Covid-19 commence à sacrément perturber l'ensemble des flux mondiaux et les flux agricoles particulièrement".
Très recherchée par les Chinois, la viande de porc française a vu ses exportations vers la Chine chuter de 22.000 tonnes en novembre, juste avant l'explosion du coronavirus, à 7.000 tonnes en janvier. "Tout est grippé en Chine, avec les consignes de confinement, personne n'est dans les entreprises, ni dans les ports", note Didier Delzescaux, directeur de l'interprofession Inaporc.

Baisse des cours du lait

"L'autre sujet très préoccupant, c'est le lait", selon le ministre français. "Si on arrêtait d'en exporter, ça peut être un danger pour la filière. Ça poserait un vrai problème pour nos éleveurs, les prix s'effondreraient", redoute-t-il alors que les cours des poudres de lait ont déjà commencé à baisser, de l'ordre de 5 % en moyenne.
"La Chine est le premier importateur mondial de produits laitiers, mais les bateaux n'étant pas déchargés par manque de personnel, ils attendent en mer", précise Gérard Calbrix, directeur des affaires économiques de l'association de la transformation laitière française (ATLA). Selon lui, la "quasi-totalité du commerce de produits laitiers est bloquée". Du coup, la vingtaine d'entreprises françaises du secteur qui exportent essentiellement des poudres de lait vers la Chine "ne chargent plus les conteneurs et attendent que les flux logistiques se rétablissent", ajoute-t-il.
"Cela commence à poser de gros problèmes de stockage, il faut trouver des clients rapidement", note l'économiste. "Si la situation ne se débloque pas dans les trois ou quatre semaines à venir, les marchés laitiers vont connaître un gros problème d'équilibre", prédit-il.
La situation du vin est plus floue. "On voit un ralentissement sur les exportations, mais qui n'est pas encore quantifié", note une source à la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux (FEVS) qui compte avoir des chiffres d'ici quelques semaines. "Car les bouteilles consommées aujourd'hui ont été exportées il y a deux mois", explique cette source. Néanmoins, les exportations de vins et alcools vers la Chine avaient déjà ralenti de 4,7 % en 2019 par rapport à 2018, essentiellement en raison de l'affaiblissement du rythme de la croissance économique chinoise.

"Routes de la soie"

Face aux difficultés qui fragilisent les échanges agroalimentaires, l'ambassadeur de Chine en France Lu Shaye est venu lui-même encourager les professionnels français au salon de l'Agriculture et a rencontré Didier Guillaume.
Le diplomate chinois a surtout mis l'accent sur le développement d'une voie ferrée régulière France-Chine. Elle permettra à terme des échanges plus rapides que par voie navigable, dans le cadre du projet chinois "Routes de la Soie" visant à développer des réseaux commerciaux transcontinentaux.  Actuellement la seule liaison ferroviaire existante entre les deux pays, à raison d'un train par semaine, est arrêtée depuis fin janvier car elle est reliée à Wuhan, l'épicentre de l'épidémie ("L'Antenne" du 28 février).
"Bien sûr, il faut régler les problèmes techniques comme l'écartement des rails, (différent en Europe et en Russie), mais on peut améliorer largement l'efficacité du commerce par voie ferroviaire" et "le potentiel d'exportation des produits agroalimentaires de qualité de la France vers la Chine", estime le diplomate chinois.

Isabel Malsang

Vendredi 28 Février 2020



Lu 781 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy