Les marges bénéficiaires en nette amélioration dans le shipping


Selon Alphaliner, les opérateurs de ligne régulière ont enregistré une nette amélioration de leurs marges au cours du troisième trimestre.


© Wan Haï
© Wan Haï
D'après Alphaliner, les marges de onze des seize principaux armateurs du monde conteneurisé ont atteint environ 5 % au troisième trimestre de l'année. Un pourcentage qui a représenté presque le double de celui enregistré en moyenne au deuxième trimestre où il avait plafonné à 2,8 %. Le cabinet d'experts rappelle que ces marges avaient été négatives au troisième trimestre 2016, s'élevant à - 7,8 %.
À l'exception de Hyundai Merchant Marine (HMM), qui a achevé le trimestre sur une marge négative, tous les autres opérateurs ont dégagé des marges positives. Avec un chiffre d'affaires de 5,7 milliards de dollars pendant la période sous revue, un résultat opérationnel de 568.000 dollars et une marge de 10 % sur la période, CMA CGM figure parmi les meilleurs élèves de la classe maritime mondiale. Le taïwanais Wan Hai se place en 2e position avec une marge de 9,2 %. Il a dégagé au cours de la même période un chiffre d'affaires de 523 M USD et un résultat opérationnel de 48,2 M USD.

"Zim au troisième rang derrière CMA CGM et Wan Haï"


Au 3e rang se situe l'israélien Zim qui a dégagé une marge de 7,6 % pour un chiffre d'affaires de 817 M USD et un résultat opérationnel de 62 M USD. Il est suivi de deux armateurs taïwanais entre lesquels s'intercalent judicieusement un européen et un japonais. Evergreen, situé à la 4e place, a ainsi dégagé une marge de 7,3 %, un chiffre d'affaires de 1,3 milliard d'euros et un Ebit de 100 M USD. Le classement revient en Europe où il mentionne Hapag-Lloyd qui a réalisé au 3e trimestre une marge de 6,2 %, un chiffre d'affaires de 3,2 md USD, pour un résultat opérationnel de 202 M USD. Aux 6e et 7 rangs, on découvre le japonais NYK et le taïwanais Yang Ming qui ont dégagé des marges identiques de 4,3 %. Le taïwanais Yang Ming a achevé le trimestre sur un chiffre d'affaires frôlant la barre des 1,2 md d'euros et un Ebit de 50 M USD (soit la moitié de Zim) pour une marge opérationnelle de 4,3 %. Derrière lui, se place au 8e rang Maersk Line. Le danois (qui figure toujours à la première place du trio mondial de tête aux côtés de MSC et CMA CGM au registre des capacités déployées) a enregistré au troisième trimestre une marge de 4,1 %, un résultat opérationnel de 254 M USD pour un chiffre d'affaires de 6,1 md USD.
Il est suivi, au 9e rang, du japonais "K" Line, avec un chiffre d'affaires de 1,4 M USD, un résultat opérationnel de 26 M USD et une marge faible de 1,9 %. Mol, son compatriote japonais, se trouve à la 10e place. Sa marge s'élève à seulement 0,1 %, avec 19 M USD de résultat opérationnel pour un chiffre d'affaires de 1,7 md USD. Enfin, au dernier rang des onze principaux transporteurs maritimes, figure le coréen HMM. Pour un chiffre d'affaires de 986 M USD, un résultat opérationnel négatif de 6 M USD, sa marge est restée négative. Elle s'est chiffrée à - 0,6 %.

Maersk victime du poids de la cyberattaque

Selon Alphaliner, les principaux acteurs de la ligne régulière auraient enregistré de meilleurs résultats s'ils n'avaient pas dû prendre en compte l'impact de la cyberattaque ayant frappé Maersk début juin et qui a fait perdre quelque 200 millions de dollars à l'armateur danois.
Le cabinet de consultants estime que la robustesse du marché a permis de voir émerger les améliorations et indique que le nombre de conteneurs embarqués au cours du troisième trimestre a progressé de 10,2 % par rapport à 2016. Dans le document qu'il a rendu public, il mentionne que le groupe suisse MSC, l'allemand Hamburg Süd (qui va être absorbé par Maersk), le singapourien Pacific International Lines (Pil) pas plus que le chinois Cosco et le hongkongais OOCL n'ont dévoilé leurs résultats pour la période.

Vincent Calabrèse

Mercredi 6 Décembre 2017



Lu 1086 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse